play_arrow
favorite
DE 20:00 à 22:00
21:01
PLURIEL Maquis 2 Redif.
20:01
PLURIEL Maquis 1 Redif.
19:58
JEVETTA STEELE Calling you
19:52
PHILIPPE CHATEL Mr Hyde
19:49
TAYLOR SWI Slut! TAYLOR SWI Slut!
19:47
UB40 Kingston town

Soirée funk à Jazz à Vienne avec Celebrating Prince et Earth Wind and Fire Experience.

Ce mardi 2 juillet, le théâtre antique affichait complet pour la soirée funk de Jazz à Vienne 2024.

Celebrating Prince et Earth Wind & Fire Expérience étaient à l’affiche.

On est toujours un peu ‘craintif’ face à des groupes qui se reforment sans les leaders ou qui continuent sous le même nom avec un line-up qui n’a plus grand-chose à voir avec l’original. On y trouve le meilleur et le pire !

Ce mardi soir, à Vienne, ce n’était ni le meilleur, ni le pire.

Celebrating Prince, composé d’anciens musiciens du New Power Generation a joué des morceaux des années 84-94 de Prince, cette décennie restant sa période la plus mythique.  ‘Let’s Go Crazy’, ‘Sexy MF’, ‘Raspberry Beret’ et d’autres encore. N’ayant jamais eu la chance de voir Prince en concert, la comparaison est hasardeuse. Ce qu’on peut dire, c’est que c’est très pro, avec du gros son. Ils ne déméritent pas. Mais en même temps, on y sent clairement l’absence du leader et showman charismatique et le guitariste ne prend pas trois solos qui sont de vraies ‘tueries’ durant le concert.

Earth Wind & Fire est ‘labellisé’ funk. Ce groupe, qui a été aussi un grand nom du disco dans les années 70, fait plus de LA funk que DU funk. Avec les qualités et défauts du genre. Un coté clean, surproduit, formaté, à paillettes (tous habillés en blanc avec du strass). Mais aussi une bande de musiciens hyper pros, efficaces, soudés, cohérents, qui sont capables d’emporter avec eux une foule de plus de 7000 personnes. Ça le fait !

Dans l’après-midi, on a vu deux groupes à Cybèle, qui tous les deux, mettent du rock dans leur jazz. On a été convaincu par Superpocket, un groupe qu’à Lyon, on pourrait voir aussi bien au Sonic qu’au Périscope, qui met du rock noisy dans un jazz complexe, un peu comme le fait Paul Jarret. On a été moins convaincu par Wet Enough !? qui nous a donné l’impression de vouloir faire du Rage Against The Machine jazz…

Beau concert de Ludivine Issambourg au Club, à minuit ! Elle a produit, en quartet, un jazz totalement contemporain, qui nous a semblé, en live, bien plus énergique que sur les albums. Un concert généreux !

Site web de Jazz à Vienne : https://www.jazzavienne.com/

  • Culture
  • Hervé LAURENT
  • 03/07/2024

0 commentaire
Soyez le premier à réagir !
Laissez un commentaire via le formulaire ci-dessous !

Laisser un commentaire

TÉLÉCHARGEZ NOTRE APPLICATION SUR VOTRE SMARTPHONE

Radio PLURIEL

Emportez votre radio dans votre poche partout avec vous ! Téléchargez notre application pour votre smartphone gratuitement et dès maintenant sur votre mobile Android ou iOS !