play_arrow
favorite
DE 06:00 à 10:00
09:06
PLURIEL 1/4 d'H lyonnais...
09:03
PLURIEL ONLYMOOV
09:01
RADIO PLURIEL FLASH INFOS
08:56
AXEL BAUER Cargo
08:54
ALAIN SOUCHON Ultra moderne solitude
08:48
DEMI LOVATO I love me

Blanchissement du corail : la moitié de la surface de l’océan est classée en niveau d'alerte 5/5 !

 

La Planète connaît actuellement un blanchissement généralisé des coraux selon le rapport du programme de conservation des récifs coralliens de la NOAA. Il s'agit d'un phénomène mondial, différent des blanchissements localisés sur certaines zones qui se produisent régulièrement.

Le constat est en effet le même dans les océans Atlantique, Pacifique et Indien entre février 2023 et avril 2024 : aucune zone sur la Planète n'échappe au blanchiment, à des degrés divers. Plus inquiétant encore, la moitié de la surface des océans est classée en niveau d'alerte 5 sur 5. Cela signifie que ces zones présentent un risque de mortalité à 100 % des espèces présentes. Le niveau de stress des coraux est directement lié à la chaleur de l'eau et la température globale de surface des océans atteint un niveau hors-norme depuis début 2023.

 

Un blanchissement mondial pour la deuxième fois en 10 ans

 

Les dégâts les plus importants ont été constatés dans le golfe du Mexique, au large de la Floride et des Caraïbes, dans la Grande barrière de corail en Australie, dans la Mer Rouge, le golfe Persique, mais aussi le long de l'ouest de l'Afrique et du Portugal. C'est la deuxième fois en 10 ans qu'une tel blanchissement mondial se produit, et la quatrième fois depuis les premières mesures en 1985.

Le blanchissement des coraux n'impacte pas seulement la biodiversité marine, il a également des conséquences sur les sociétés humaines. Les récifs coraliens sont une source de nourriture pour les populations littorales, en plus d'être un rempart qui atténue l'effet des tempêtes et des tsunamis sur les côtes.

Les cartes de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) sur les risques de mortalité des coraux dans le monde ont du être revues : face à l'hécatombe provoquée par une eau anormalement chaude, trois nouveaux niveaux d'alerte ont été créés, dont un « risque de mortalité totale ».

  • Société
  • Athénaïs Perret
  • 17/04/2024

0 commentaire
Soyez le premier à réagir !
Laissez un commentaire via le formulaire ci-dessous !

Laisser un commentaire

TÉLÉCHARGEZ NOTRE APPLICATION SUR VOTRE SMARTPHONE

Radio PLURIEL

Emportez votre radio dans votre poche partout avec vous ! Téléchargez notre application pour votre smartphone gratuitement et dès maintenant sur votre mobile Android ou iOS !