play_arrow
favorite
11:30
BENABAR A la campagne
11:28
FLORENT PAGNY les Passerelles
11:25
ZAZIE Homme sweet homme
11:18
BHARATI Bole chudiyan
11:15
AVA MAX One of us
11:10
MR MISTER Broken wings

Members of the house

Dans la dernière émission Deepline, je vous proposais un voyage à Détroit, dans le berceau du label Underground Résistance!

Détroit est la principal ville du Michigan, état du nord des Etat-Unis d'Amérique frontalier avec le Canada. Entre 1900 et 1930, l'industrie automobile lui donne un surnom : « the Motor City », Berry Gordy s'inspira de ces deux termes pour le nom de son label, Motown créé en 1959!

Underground Résistance connu sous le sigle UR (à prononcer You Are), est un label de Techno et de House Music, et un collectif de producteur, de musiciens et de disc- jockeys fondé à Détroit en 1989, par Mike Banks alias Mad Mike, Jeff Mills, Robert Hood et Darwin Hall (alias « D-Ha »). Comme la plupart des labels de Musiques Electroniques de la Motor City, Underground Resistance est majoritairement composé d'artistes Afro-Américains, impliqués dans la communauté noire de Détroit et engagé politiquement contre une situation sociale toujours très difficile pour les gens de couleurs de cette ville. Inspiré de l'éthos militariste de Public Enemy, le label fonctionne en autarcie, disposant non seulement de ses propres studios d'enregistrement mais aussi de sa propre structure de distribution : Submerge. UR a toujours mis en avant la production musicale et l'ego du musicien (ou du disc-jockey) en retrait, d'où un anonymat revendiqué (utilisation systématique de pseudonymes, peu ou pas d'apparitions dans les médias).

C'est dans les ghettos noirs de Détroit qu'est né Underground Resistance. Le collectif porte en lui cette volonté forte de rester en marge des systèmes de production musicale classiques, et de privilégier la musique au musicien. Dans les années 1990, Underground Resistance a incarné un idéal, de changement social face à une histoire marquée par la ségrégation ethnique, sociale et spatiale, et de combat contre l'imposition des majors et de la société de consommation. UR et le symbole de la Techno de Détroit avec les Belvilles Three (Kévin Saunderson, Derrick May et Juan Atkins), son catalogue n'en est pas moins très varié, inspiré tant par le Funk, le P-funk Afro-futuriste de George Clinton et le son de la Motown. Jusqu'en 1992, la plupart des productions du label ont été le fait de Mike Banks, Jeff Mills et Robert Hood (selon diverses combinaisons ou en solo, sous les noms Underground Resistance, X-101 ou X-102). Jeff Mills et Robert Hood ont ensuite quitté la formation pour poursuivre leurs carrières personnelles, avec succès.

Pour Mike Banks, UR a été et reste une plateforme destinée avant tout aux artistes de Détroit. Il est resté fidèle à sa ligne de conduite inflexible, communautaire et indépendante, au détriment d'un succès international toujours à portée de main.

Le poadcast que je vous propose rassemble une partie des réfererences House Music de UR, avec principalement Mad Mike à la production! Vous pourrez entre aussi le tube du groupe Inner City: Big Fun! Produit par Kévin Saunderson en 1987.

 

 

 

  • Musique
  • Mr Carlitos/Deepline
  • 25/01/2024

0 commentaire
Soyez le premier à réagir !
Laissez un commentaire via le formulaire ci-dessous !

Laisser un commentaire

TÉLÉCHARGEZ NOTRE APPLICATION SUR VOTRE SMARTPHONE

Radio PLURIEL

Emportez votre radio dans votre poche partout avec vous ! Téléchargez notre application pour votre smartphone gratuitement et dès maintenant sur votre mobile Android ou iOS !