play_arrow
favorite
DE 12:00 à 13:00
12:04
PLURIEL 1/4 d'H lyonnais...
12:00
PLURIEL ONLYMOOV
11:58
L'eau A La Bouche
11:35
L'imaginoir #57 Mars...
11:32
Aqualung
11:28
Vivre ensemble

L'actualité de ce mardi 7 février 2023

Voici un résumé de l’actualité lyonnaise de ce mardi 7 février.

 

FAITS DIVERS

Un meurtre a été diffusé en direct sur le réseau social TikTok. Deux suspects ont été interpellés. Le corps d’un homme torturé a été découvert dans un logement sur le quai Perrache à Lyon dimanche matin. Le corps présentait des traces de graves sévices et de nombreuses mutilations. Les violences ont été filmées et diffusées en direct sur TikTok. Environ 30 heures avant la découverte du corps, la police judiciaire de Lyon aurait été alertée par les utilisateurs via la plateforme Pharos de la diffusion en direct d’un contenu très choquant. Dans cette vidéo, un ou plusieurs individus en train de pratiquer des actes de torture sur un homme. Un viol pourrait avoir été filmé par les bourreaux, en plus des coups.

Une enquête pour actes de torture et de barbarie a été ouverte et les policiers ont identifié le lieu où les faits se seraient déroulés. Une fois sur place, ils ont découvert le corps sans vie d’un homme âgé de 54 ans. 2 individus ont été interpellés alors qu’ils dormaient dans la chambre de la victime. Une autopsie doit être pratiquée ce mardi.  Le parquet de Lyon a annoncé que « les investigations se poursuivent actuellement du chef de meurtre en bande organisée aux fins de déterminer les circonstances exactes et le mobile de ce passage à l’acte criminel ».

 

POLITIQUE

Le verdict est tombé pour Michel Mercier, le jugement a été annoncé à Paris le 26 janvier dernier. L’ancien Garde des Sceaux et ancien président du Département du Rhône, poursuivi pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêts, a été condamné à trois ans de prison avec sursis, 50 000 euros d’amende, cinq ans d’inéligibilité et trois ans d’interdiction de toute fonction publique. Un verdict que Michel Mercier a accepté puisqu’il n’a pas jugé pertinent de faire appel. Du côté de sa femme et de sa fille, qu’il avait employées en tant qu’attachées parlementaires lorsqu’il était sénateur, elles ont subi le même sort. Accusées de complicité et recel, sa femme Joëlle a écopé de 18 mois de prison avec sursis, 40 000 euros d’amende et sa fille Delphine 12 mois avec sursis et 10 000 euros. En effet, lors du procès, il leur a été impossible de prouver aux enquêteurs et aux juges qu’elles avaient bien rempli leurs missions. Une affaire particulièrement indéfendable pour Delphine Mercier, embauchée à mi-temps entre 2012 et 2014, qui gagnait plus de 2000 euros alors qu’elle vivait à Londres.

Mais le dossier reste ouvert pour le moment. Il faut encore déterminer les montants que Michel Mercier devra rembourser auprès du Sénat. Une audience civile a été programmée le 8 juin prochain.


ECONOMIE

1,5 millions c’est le chiffre de ce journal et il s’agit du nombre de visiteurs à Lyon en 2022. Des chiffres encourageants qui annoncent une hausse du tourisme dans la capitale des Gaules. Selon l’Office de tourisme de Lyon, 2022 a permis d’afficher « des résultats très satisfaisants qui rendent le sourire aux professionnels du tourisme après deux années fortement impactées par la pandémie. » Et les chiffres sont prometteurs : plus de 5 millions de nuitées dans l’agglomération lyonnaise, 2022 a surclassé 2021 avec une augmentation de 54%. C’est aussi le retour de la clientèle étrangère, essentiellement européenne. Les hôtels ont rapporté avoir eu 38% de clients étrangers en 2022, contre 17% en 2021 et 29% en 2019.

 

Une hausse qui ravit les commerçants et restaurateurs lyonnais mais surtout Robert Revat, président d'ONLYLYON Tourisme et Congrès. « Cette année, la force du tourisme d'affaires, avec des chiffres au niveau de 2019 et l'excellent maintien du tourisme de loisirs, avec un taux d'occupation week-end en hausse, signent le retour à l'équilible touristique affaires-loisirs de la destination. Le modèle de développement touristique à la lyonnaise, après la résilience concédée à la pandémie, fait à nouveau la preuve de son efficacité. »

En 2023, la ville de Lyon prévoit des chiffres encore plus importants, notamment avec la coupe du Monde Rugby en France en septembre ou encore la 2ème édition du Festival entre Rhône et Saône.


SOCIAL

Une troisième journée de mobilisation contre la réforme des retraites a eu lieu ce mardi à Lyon et dans le reste de la France. Selon les premiers chiffres communiqués par les syndicats : 30 000 manifestants auraient rejoint le cortège. Mais la police annonce un chiffre beaucoup plus faible, seulement 10 700 personnes.  L’intersyndicale souhaite « multiplier les actions, initiatives, réunions ou assemblées générales partout sur le territoire ». Le départ a été donné à 12h à la Manufacture des Tabacs et le cortège a terminé son périple place Bellecour aux alentours de 14h30, comme pour les manifestations précédentes. Le mouvement s'est globalement déroulé dans le calme. Les policiers ont fait usage du canon à eau quelques fois après avoir reçu des projectiles au niveau de la rue de la Barre. Une poubelle a été incendiée et 2 containers de verre renversés.  

 

A la raffinerie TotalEnergies de Feyzin dans la métropole de Lyon, la mobilisation était encore importante. La CGT a estimé à 70% le nombre d’employés en grève ce mardi, contre 87% la semaine dernière. Pour rappel, selon la préfecture de Lyon, les précédentes manifestations avaient rassemblé plus de 23 000 (le 19 janvier) et 25 0000 (le 31 janvier) personnes dans les rues de la capitale des Gaules. Les syndicats de leur côté avaient annoncé des chiffres beaucoup plus importants : 38 000 et 45 000 manifestants.

 

Un mouvement social qui se poursuivra ce mercredi 8 février du côté des employés des TCL selon Sytral Mobilités. Ils inscrivent leurs actions dans le contexte de mobilisation contre la réforme des retraites, mais entendent aussi porter des revendications locales concernant leurs conditions de travail. Une grève surprise qui implique d’importantes perturbations sur l’ensemble du réseau TCL, en particulier sur les lignes de métro et de tramway. Aucune ligne de bus ne sera perturbée. Pour découvrir en précision l’impact de la grève sur les lignes TCL, rendez-vous sur ce lien. Une autre manifestation est déjà prévue ce samedi 11 février au départ des Brotteaux et en direction des Gratte-Ciel à Villeurbanne.

 

Détenu en Iran depuis plus de trois ans, le Lyonnais Benjamin Brière, a entamé une deuxième grève de la faim depuis le 28 janvier dernier. Pour rappel, le jeune homme a été condamné en 2020 à 8 ans de prison pour espionnage en Iran. Alors qu’il était en vacances dans le pays, il a été arrêté car il était soupçonné d’avoir filmé des zones sensibles avec son drone de loisirs.

Sa famille et ses soutiens expriment leur profonde inquiétude devant cette deuxième grève de la faim. Selon leurs dires, le Lyonnais est « à bout de forces mentales et physiques ». Me Valent, son avocat a précisé que son client est détenu dans « des conditions d’une exceptionnelle dureté ». Cette démarche « semble être la seule arme avec laquelle il puisse lutter contre l’absurdité et la dureté de situation » a-t-il fini par rajouter. La France dénonce sans relâche depuis des mois « la diplomatie des otages » menée par le régime iranien. Au total, 7 Français sont détenus en Iran.


SPORTS

Place aux sports !

FOOTBALL – L’OL reçoit Lille demain à 18h15 au Groupama Stadium dans le cadre des 8ème de finale de la Coupe de France.

RUBGY – Le Lou a annoncé ce lundi, la signature du demi de mêlée Martin Page-Relo, à compter de la saison prochaine. Le joueur de 24 ans, aujourd’hui au Stade Toulousain, son club formateur, était la doublure d’Antoine Dupont dans la ville rose.


CULTURE

Pour se détendre après une longue journée, la Commune propose un blind test autour des musiques culte du rock. Des stands de paillettes et tatoos seront à votre disposition pour vous faire un look d’enfer. C’est ce mercredi 8 février à La Commune de 18h30 à 22h. L’entrée est gratuite.  

 

Et pour les passionnés de BD, de féminisme, le CHRD, Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation de Lyon, propose une mini-exposition et vous invite à croiser le parcours, le regard et la voix d’un personnage au destin hors du commun : Madeleine Riffaud. Partez à la découverte des planches originales de la BD Madeleine, Résistante scénarisée par Jean-David Morvan et dessinée par Dominique Bertail. Cette exposition met aussi à disposition des objets, documents et archives de la vie de Madeline Riffaud, une résistante, une poète, une combattante, une femme engagée. Un destin à découvrir au CHRD de Lyon jusqu'au 4 juin prochain.

 

Rendez-vous tous les jours du lundi au vendredi à 18h30 pour un résumé de l’actualité lyonnaise sur les ondes de Radio Pluriel 91.5.

Sources : Lyon Mag, Lyon Capitale, La Tribune de Lyon, Le Progrès, City Crunch

  • ACTUALITES
  • Lauryne Grégoire- -Dorel
  • 07/02/2023

0 commentaire
Soyez le premier à réagir !
Laissez un commentaire via le formulaire ci-dessous !

Laisser un commentaire

TÉLÉCHARGEZ NOTRE APPLICATION SUR VOTRE SMARTPHONE

Radio PLURIEL

Emportez votre radio dans votre poche partout avec vous ! Téléchargez notre application pour votre smartphone gratuitement et dès maintenant sur votre mobile Android ou iOS !