play_arrow
favorite
DE 06:00 à 10:00
07:36
MYLENE FARMER Desenchantee
07:34
CHRISTOPHE WILLEM Comme un pantin
07:32
BASTO Again and again
07:29
RADIO PLURIEL ACTU PEOPLE VENDREDI
07:26
JAX JONES i miss u
07:23
JEROME SICK OF YOU

Jazz à Vienne : Une soirée New Generation sous l’orage … et réussie !

Ce jeudi 28, à Jazz à Vienne, la journée a commencé sous un ciel clément et un soleil généreux. C’est ainsi qu’on a pu apprécier Obsidiane, à Cybèle : Un trio lyonnais jazz hip-hop, qui, constatant que les rappeurs américains des années 90 ont beaucoup samplé les jazzmen, ont la démarche inverse, qui est de citer des classiques du hip-hop dans leur jazz, rappelant ainsi que ces deux musiques sont plus liées qu’on ne le pense et qu’elles sont toutes les deux des street culture au départ. Intéressant !

A 20 h 30, dans le théâtre antique, la météo avait bien changé et c’est sous l’orage qu’on a découvert Domi & JD Beck qu’on voyait pour la première fois. L’orage a d’ailleurs posé quelques soucis aux musiciens et techniciens puisque l’imposant matériel de Jacob Collier occupant le fond de scène, Domi & JD Beck était près du bord de scène…. et se mouillaient, tout comme leurs instruments. Une protection sous forme d’un barnum avec uniquement un toit a été apportée durant le concert pour les protéger.

Le public, assez jeune, n’a pas été dérouté par les conditions climatiques. Il faut dire que le duo les a captivés aussi bien musicalement avec sa musique jazz et funk virtuose, complexe et énergique au son 100% actuel qu’avec sa petite scène carrée qui cumule beauté esthétique, kitch (les faux arbres, les couleurs) et l’humour (c’est bien la première fois qu’on voit une musicienne jouer… sur une cuvette de WC !). Ces deux là sont à suivre de près !

Jacob Collier est également à suivre de près ! On l’avait vu en solo à Vienne il y a quelques années. Cette fois, il venait avec un groupe. On retrouve beaucoup de dimensions du talent de Prince : Auteur-compositeur, chanteur, multi-instrumentiste, showman… et tout ça sur une musique pop, jazz, soul et funk. Et comme Prince, il pourrait bien devenir un personnage mythique.

Le trio Emile Londonien jouait au Club, à Minuit. On a renoncé car on avait vraiment envie de se sécher après 3 heures et demie de pluie. Mais on les avait vus à Woodstower en août dernier et on avait été bien séduit par leur jazz très house, très french touch 90’s. Et on les avait interviewés ce jour-là.

Pour écouter une interview d’Emile Londonien réalisée à Woodstower en août 2022, cliquer sur :

 

Site web de Jazz à Vienne : https://www.jazzavienne.com/

  • Culture
  • Hervé LAURENT
  • 29/06/2023

0 commentaire
Soyez le premier à réagir !
Laissez un commentaire via le formulaire ci-dessous !

Laisser un commentaire

TÉLÉCHARGEZ NOTRE APPLICATION SUR VOTRE SMARTPHONE

Radio PLURIEL

Emportez votre radio dans votre poche partout avec vous ! Téléchargez notre application pour votre smartphone gratuitement et dès maintenant sur votre mobile Android ou iOS !