Ce sont plus de 6000 personnes qui se sont pressées dans le théâtre antique de Vienne ce samedi 6 juillet, et ont bravé les éclairs, le tonnerre et la pluie qui tombait durant une bonne partie du concert d’Ibeyi.

Disons le d’entrée : Même si le public a adoré, pour notre part, on n’a pas accroché sur le folk-rock de Charlie Winston. Certes, le personnage est sympathique et sincère dans sa démarche (on avait eu l’occasion de le rencontrer à Lyon il y a quelques années…). Mais, en termes de song-writing, il nous semble bien loin d’un Patrick Watson, d’un Vic Chesnutt, d’un John Hiatt, d’une Marissa Nadler…

En revanche, le concert des sœurs d’Ibeyi avec Truffaz en invité faisait plaisir à voir. Une rencontre entre l’electro et le jazz, avec un zeste de soul et de hip-hop, superbement mis en lumière et en scène avec des vidéos très réussies en fond de scène. Erik Truffaz a distillé de beaux solis très sobres, allant à l’essentiel. Et ces deux sœurs ont vraiment le bon contact avec le public, un contact naturel, sans gimmick… Et puis … quel duo de voix superbes !

Mais sur le plan musical, le concert du jour, c’était celui du Jazzmix : Alfredo Rodriguez et Pedrito Martinez en duo ! Ce sont deux musiciens cubains. Alfredo Rodriguez est maintenant un habitué de Jazz à Vienne et un ‘protégé’ de Quincy Jones. On comprend que Jones ait été ébloui par le talent et le potentiel de ce jeune pianiste. Le concert a été émaillé de moments incroyables où la technique hallucinante n’empêchait ni le doigté, ni l’émotion…  La classe !

Site web de Jazz à Vienne : https://www.jazzavienne.com/

Pin It on Pinterest

Share This