Depuis le 10 septembre et jusqu’au 17 janvier, une exposition ‘Vivienne Westwood, Art, mode et subversion’ présente une partie de la collection Lee Price, au Musée des Tissus.

C’est une exposition à la fois chronologique et thématique, qui va des débuts punks à King’s Road à l’activisme environnemental actuel de la créatrice, en passant par sa période historiciste, et sa période très centrée sur la culture britannique (appelée Anglomania). On sent aussi une influence du glam à différentes étapes du parcours : Couleurs ‘flashy’, cuissardes brillantes, platform shoes…

On n’y voit pas que des pièces de Vivienne Westwood, mais aussi des œuvres de la collection du Musée des Arts décoratifs, qui sont autant de mises en abyme et de renvois très judicieux.

 

La salle a très haut plafond est utilisée pour recréer l’atmosphère d’un défilé de mode avec un catwalk, de grandes photographies et des cliquetis d’appareils photos.

L’exposition se termine par une pièce avec de nombreuses chaussures.

 

Recommandé !

Pour écouter une interview d’Esclarmonde Monteil, directrice du Musée des Tissus et Co-commissaire de l’exposition, cliquer sur :

 

Site web du Musée des Tissus : https://www.museedestissus.fr/

Pin It on Pinterest

Share This