Pour ce second jour de Jazz à Vienne, le théâtre antique affichait complet.

 

Déjà dans l’après-midi, Cybèle était très animé compte tenu de la météo parfaite du jour et des propositions musicales.

 

 

 

Au théâtre antique, la soirée commençait avec ‘Jazz Loves Disney’ par The Amazing Keystone Big Band avec Ben l’Oncle Soul, China Moses, Myles Sanko et Sarah McKenzie. Il s’agit de morceaux de films Disney réarrangés. Et même réarrangés différemment de la veille pour le concert pour les enfants, car cette fois, 36 musiciens sont sur scène et de plus, Ben l’Oncle Soul remplaçait Hugh Coltman.

 

On est en plein Jazz old school, un jazz vocal parfois à la limite du sirupeux, mais tellement bien arrangé et superbement interprété. En particulier, les moments avec Sarah Mc Kenzie au chant et au piano étaient de toute beauté.

 

 

 

 

Avec Melody Gardot, ce fût un moment magique. Une belle soirée d’été, dans un lieu magnifique, avec une musique toute en délicatesse, aux arrangements parfaits, variant les atmosphères, dans un silence total de la part des 7500 personnes présentes, totalement captivées par le concert. Un moment de grâce ….

 

 

 

 

 

 

 

En allant au Jazzmix, on passe par le kiosque de Cybèle où Michel Platine mixait bien latino…

 

 

 

Et justement, au Jazzmix, c’était un groupe brésilien, Meta Meta qui invitait le saxophoniste Thiago France. Ils ne sont absolument pas dans l’héritage du tropicalisme. On y sent au contraire de fortes influences rock indé, voire bruitiste, comme si Sonic Youth se rapprochait des groupes de post-rock de Chicago.

 

 

 

Pour écouter le point presse avec Jon Boutellier et David Enhco animé par Robert Lapassade, à propos de Jazz Loves Disney, cliquer sur :

 

 

 

 

 

 

 

 

Site web de Jazz à Vienne : http://www.jazzavienne.com/

Pin It on Pinterest

Share This