Soirée soul music à l’Epicerie Moderne donc !

Avec Dowdelin en ouverture, et son jazz soul, créole et percussif au son totalement actuel, via un zeste d’electro. Mais leur set ne durait que 30 minutes.

 

 

 

 

 

 

 

Le ‘plat de résistance’, c’est Jacob Banks ! Bien que vivant en Angleterre, il est né au Nigéria et beaucoup le trouvent hip-hop. Mais il n’y a, dans sa musique, aucune trace d’afro-beat ou de hip-hop. Pas de grosses percussions et de rythmes à la Tony Allen, pas de textes toastés… On est en fait en pleine soul music, une soul magnifiquement écrite, avec des mélodiques aussi addictives que celles d’un Marvin Gaye, du gros son qui peut rappeler un Charles Bradley, des morceaux lents qui ne sont pas sans évoquer Gregory Porter. Même si la filiation la plus évidente semble être Aloé Blacc..

 

Comme il est de plus doté d’une voix puissance, juste et bourrée de feeling, qu’il a une vraie présence scénique, on se dit qu’il ne devrait pas tarder à faire des scènes bien plus grosses !

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour écouter une interview de Jacob Banks réalisée avant le concert, cliquer sur :

 

 

Site web de l’Epicerie Moderne : http://www.epiceriemoderne.com/

Pin It on Pinterest

Share This