Nuits Sonores 2019 a commencé au mieux !

Ce mercredi 29, on a commencé ce festival essentiellement electro, au Sucre, avec…. du jazz : Un superbe set de Nubya Garcia, l’une des figures de la nouvelle scène jazz londonienne.

Kelly Lee Owens prenait la suite sur la même scène, avec une musique totalement synthétique et éthérée dans une veine assez islandaise (Bjork, Sigur Ros…)

On a noté aussi un superbe set de Shanti Celeste dans la grande salle de la Sucrière. Et il nous a semblé que dans cette grande salle, le son était meilleur que lors des précédentes années. Des racks d’enceintes sont accrochés au plafond de manière multidirectionnelle comme c’était déjà le cas lors des éditions, mais de plus des colonnes sont installées sur le bord de scène, en particulier des colonnes de tweeters. Les basses ne vibrent pas, et les aigus sont bien perceptibles. Gros son, bien étagé sur toutes les fréquences…. Bravo !

L’amélioration est d’ailleurs aussi sensible sur le site de Fagor-Brandt, au niveau de la mise en lumière (qui était déjà bien réussie lors des éditions précédentes..) et surtout au niveau de la fluidité de la circulation. On a aussi noté le son impressionnant de la scène Boiler Room.

La restauration a été déplacée et se trouve maintenant dans un espace qui est un vrai chill out et permet une vraie pause avec beaucoup moins d’agitation et de décibels…

Mais le plus important reste la musique ! Et sur ce plan, on a été bien servis !!

En particulier avec le superbe set de Juan Atkins et son Model 500. Si vous avez encore des amis qui vous disent que la techno est ‘une musique de bourrin’…….. faites leur écouter Model 500 ! C’est exactement la définition de la techno que donnait Derrick May : La rencontre de George Clinton et de Krafwerk !

Pour écouter une interview de Juan Atkins et de Gerald Brunson (qui fait la partie visuelle du show) réalisée avant le concert, cliquer sur :

On a pu voir quelques minutes du show de James Blake sur la grande scène qui semblait vraiment bien (mais en concurrence horaire avec Model 500..).

Gros set bien rentre dedans de Jon Hopkins sur la grande scène. Et surtout un set impressionnant de dubstep avec Mala sur la scène Boiler Room après un beau passage de 3Phaz….

Ce jeudi de l’Ascension c’était A Day With Peggy Gou à la Sucrière, mais aussi, le soir, le ‘circuit’ des Nuits. C’est toujours un choix cornéliens vu le nombre de propositions toutes de qualité. On a fait le choix de BCUC avec Femi Kuti à l’Opéra et on n’a pas regretté ce choix.

C’était dans la grande salle de l’Opéra, qui est évidemment une salle assise. Pourtant, il n’a pas fallu plus de cinq minutes pour que tout le public se lève (et d’ailleurs, curieusement et contrairement à d’habitude, c’est dans le carré invités/VIP qu’on a vu les premières personnes se lever…). Le groupe a mis le feu durant presque deux heures avec sa transe africaine imparable… Une soirée bien inhabituelle pour la grande salle de l’Opéra !

Site web de Nuits Sonores : https://www.nuits-sonores.com/

Site web de l’Opéra de Lyon : https://www.opera-lyon.com/fr

Pin It on Pinterest

Share This