Bien que la Biennale ne commence officiellement que mardi 1er juin avec Robyn Orlin et Camille sur le site des Nuits de Fourvière, le spectacle ‘Mulïer’ de la Cia Maduixa (qui est bien labellisé Biennale) était présenté dès cette semaine au Sémaphore d’Irigny, au Théâtre Théo Argence de Saint-Priest et ce samedi 29 à l’Atrium de Tassin.

Et c’est peu de dire que ça commence fort puisque c’est par une standing-ovation de toute la salle que s’est terminée cette représentation à l’Atrium.

Il faut donc que la pièce impose dès les premières secondes une atmosphère forte, lourde, qui, qui fait penser aux atmosphères de couvents durant l’Inquisition espagnole, avant de laisser se développer une longue métaphore de plus en plus énergique des combats et des aspirations des femmes.

Il faut préciser que sur scène, ce sont cinq danseuses sur échasses qui rivalisent dans le jeu avec les équilibres, avec une précision des gestes individuels et des figures collectives impressionnante.

Il sera possible de voir (ou revoir) cette pièce le dimanche 3 octobre au Toboggan à Décines.

 

 

 

Site web de la Biennale de la Danse : https://www.labiennaledelyon.com/

Pin It on Pinterest

Share This