Emissions des 1er et 2 mai 2021 :

Je vous propose ce week-end dans le cadre des Emissions “Croisière Romantique” de rendre hommage à Mike Brant à l’occasion du 46ème anniversaire de sa disparition.

Quelques grands succès de Mike Brant :

– A corps perdu (1970)
– Laisse moi t’aimer (1970)
– Et je suis heureux (1970)
– Mais dans la lumière (1970)
– Un grand bonheur (1970)
– Nous irons à Sligo (1971)
– Toi, moi, nous (1971)
– C’est ma prière (1972)
– Qui saura ? (1972)
– L’amour c’est ça, l’amour c’est toi (1973)
– La fille à aimer (1973)
– Rien qu’une larme (1973)
– La musique au fond du cœur (1973)
– Tout donné, tout repris (1973)
– C’est comme ça que je t’aime (1974)
– Serres les poings et bats toi (1974)
– Elle a gardé ses yeux d’enfant (1974)
– Viens ce soir (1974)
– Qui pourra te dire ? (1974)
– Dis lui (1975)
– L’oiseau noir et l’oiseau blanc (1975)

Hommage à Mike Brant :

Mike Brant, de son vrai nom Moshé Brand, était né dans la nuit du 1er au 2 février 1947 à Famagouste (Chypre). Il est décédé le 25 avril 1975 à Paris.

Mike Brant était le fils de Bronia Rosenberg et de Fichel Brand. A la fin de la guerre ses parents se marient. Après la naissance de leur fils, ils parviennent à débarquer à Haïfa en Palestine où ils deviennent agriculteurs.

Le jeune Moshé rêve de devenir vedette. A l’âge de onze ans, il chante dans la chorale de son école.

Il a tout juste seize ans et demi, lorsqu’il est choisi pour animer, dans un grand hôtel de Haïfa, le réveillon de la Saint-Sylvestre. Avec le groupe “Les Chocolate’s”, il chante dans les grands hôtels israéliens. Il y interprète les chansons de Frank Sinatra, Tom Jones, Elvis Presley ou encore d’Aretha Franklin et des Platters.

En 1967, à tout juste 20 ans, Mike Brant perd son père. Cette même année, il entre comme chanteur dans une célèbre troupe de music-hall d’Israël avec laquelle, durant deux ans il va se produire en Afrique, en Australie ainsi qu’aux Etats-Unis. Il fait ainsi connaître les airs du folklore israélien.

C’est lors d’une de ses prestations dans un night-club de Téhéran en Iran, qu’il est remarqué par Sylvie Vartan et Carlos.

Dès son arrivée à Paris, en 1969, il se produit au Club Bistingo. Carlos lui présente le compositeur Jean Renard qui va lui écrire, en 1970, son premier grand succès “Laisse moi t’aimer” qu’il apprend phonétiquement. En effet, Mike Brant ne parle pas un mot de français. Le succès de la chanson “Laisse moi t’aimer”, vendu à plus d’un million d’exemplaires, va lui ouvrir les portes des grandes émissions de variétés de l’époque.

Fin 1970, la chanson “Mais dans la lumière” lui permet de remporter le grand prix RTL international.

En novembre 1971, il chante en première partie du spectacle de Dalida à l’Olympia.

En 1972, la chanson “Qui saura”, devient rapidement un énorme succès. Les chansons “C’est ma prière”, “Rien qu’une larme”, “Tout donné, tout repris”, ainsi que “Viens ce soir”, “C’est comme ça que je t’aime”, sans oublier “Serre les poings et bats-toi” et “Qui pourra te dire ?” confirment le succès de Mike Brant auprès du public et font de lui l’un des artistes préférés des français. Il multiplie les tournées et donne plus de soixante-dix galas pendant l’été 1974.

Malheureusement, Mike Brant est rapidement épuisé par le rythme effréné des galas, des émissions de télévision. On lui diagnostique un dépression et fait un séjour en hôpital psychiatrique. Il fait un première tentative de suicide en novembre 1974.

En janvier 1975, Mike Brant enregistre les chansons “Qui pourra lui dire ?” et “Elle a gardé ses yeux d’enfants”. Il prépare un nouvel album.

Mike est heureux d’enregistrer la chanson “Dis-lui”, adaptation de “Feelings” composée par Loulou Gasté et Morris Albert. Le titre sort au début du mois d’avril 1975 et se vendra à plus d’un million d’exemplaires.

Mike Brant semble reprendre goût à la vie. Mais cela n’est qu’une façade.

Le 25 avril 1975, Mike Brant tombe du sixième étage d’un immeuble du 16ème arrondissement de Paris. A peine âgé de 28 ans, il meurt sur le coup. Le monde artistique est sous le choc et ses nombreux fans pleurent la mort de leur idole. Pour expliquer ce suicide, plusieurs thèses ont été avancées. Mike Brant avait de plus en plus de difficultés à assumer son succès. Il était soigné pour une dépression et aurait arrêté le traitement qu’on lui avait prescrit.

Mike Brant est enterré dans le cimetière Camp David à Haïfa le 7 mai 1975.

Son frère Zvi et sa nièce Yona entretiennent aujourd’hui le souvenir de l’artiste au travers de livres et d’un fan-club dont Yona est la présidente.

En septembre 2010, la comédie musicale “Mike Brant : Laisse-nous t’aimer”, est créée au théâtre Comédia à Paris.

En octobre 2014, c’est le chanteur Amaury Vassili qui rend hommage à Mike Brant en enregistrant ses plus grands succès dans un album intitulé “Amaury Vassilli chante Mike Brant”.

Mike Brant était promis à une grande carrière mais le destin en a décidé autrement. Il avait tout pour réussir à commencer par une voix d’or. Mike Brant était également un chanteur de charme avec un physique de séducteur. Mike Brant restera à tout jamais un artiste populaire dont les éternels succès sont toujours fredonnés par son public resté fidèle au delà de la mort.

Pin It on Pinterest

Share This