Emissions des 25 et 26 mai 2019 :

Je vous propose ce week-end dans le cadre des émissions “Croisière Romantique” de donner un coup de chapeau à Michèle Torr à l’occasion de ses 72 ans ainsi qu’aux belles chansons de l’Eurovision.

Quelques grands succès de Michèle Torr :

– A mon père (1983)
– Ce soir je t’attendais (1966) 10ème place pour le Luxembourg
– Cette fille c’était moi (1976)
– Chanson napolitaine (1985)
– Dans mes bras oublie ta peine (1965)
– Discomotion (1979)
– Emmène-moi danser ce soir (1978)
– Grace (1986)
– J’aime (1977)
– J’en appelle à la tendresse (1983)
– Je m’appelle Michèle (1976)
– L’amour est bleu (1968) chanson créée par Vicky Léandros – Eurovision 1967 (4ème place pour le Luxembourg)
– La louve (1974)
– La maison de mon enfance (1978)
– La prière sévillane (1993)
– La ritournelle (1974)
– La voix d’un enfant (1974)
– Le pont de Courthezon (1980)
– Lui (1980)
– Merci pour les mamans (1986)
– Mes yeux bleus (1976)
– Midnight blue en Irlande (1983)
– Mister melody (1976)
– Paris laisse moi vivre ma vie (1976)
– Premier amour (1974)
– Quand un homme a du charme (1979)
– Un disque d’amour (1974)
– Un enfant c’est comme ça (1974)
– Une petite française (1977)
– Une vague bleue (1974)

Coup de chapeau à Michèle Torr :

Michèle Torr, de son vrai nom Michelle Cléberte Tort, est une chanteuse française née le 7 avril 1947 au Pertuis dans le Vaucluse.

Michèle Torr est bercée toute sa jeunesse par la musique. En effet, sa mère est passionnée par la chanson. Michèle Torr a toujours admiré Edith Piaf et toute jeune elle interprète ses chansons dans les divers radios crochets de sa région où elle s’inscrit. Depuis toujours, Michèle Torr n’a qu’une idée, celle de devenir chanteuse.

En 1962, elle se présente au concours « On chante dans mon quartier », organisé par la mairie d’Avignon. Elle remporte ce concours en interprétant “Exodus” un des grands succès d’Edith Piaf. Après ce succès, elle fait la première partie de Jacques Brel au Palais des Papes d’Avignon.

Dès 1964, elle enregistre ses premières chansons, des chansons américaines traduites en français. L’un de ses premiers succès est l’adaptation de la chanson “Only you” des Platters. On la voit régulièrement dans l’émission “Age tendre et tête de bois” aux côtés de Sylvie Vartan, Johnny Hallyday, Christophe, Sheila et bien d’autres encore.

En 1966, Michèle Torr représente le Luxembourg au Concours Eurovision de la Chanson en y interprétant “Ce soir je t’attendais”. Elle arrive 10ème de la compétition.

C’est dans les années 1970, que Michèle Torr enregistre ses plus grands succès comme “Un disque d’amour, “Un enfant c’est comme ça”, ainsi que le titre “Une vague bleue” en 1974, “Cette fille c’était moi” et “Je m’appelle Michèle” en 1976 ou encore “J’aime” en 1977.

En 1977, Michèle Torr se présente une seconde fois au Concours Eurovision de la Chanson en représentant la principauté de Monaco avec la chanson “Une petite française”. Elle obtient la 4ème place du concours. Cette année-là, c’est la France qui remporte le concours avec la chanson “L’oiseau et l’enfant” et son inoubliable interprète Marie Myriam.

En 1978, Michèle Torr enregistre “Emmène-moi danser ce soir” qui est la chanson préférée de son public. Cette chanson se vendra à plus de 3 millions d’exemplaires.

Michèle Torr est très populaire et se produit très régulièrement en tournée et sur la scène de l’Olympia à Paris, sa salle fétiche. Pendant les années 1980, on la voit fréquemment à la télévision notamment dans “Champs-Elysées” de Michel Drucker ainsi que dans les émissions de Jacques Martin, comme “L’école des fans”.

En 1982, elle enregistre le générique de la série télévisée française “Joëlle Mazart”.

Dans les années 1990, Michèle Torr apparaît plus rarement dans les émissions de télévision où elle présente de nouvelles chansons mais viens surtout interpréter ses grands succès. Michèle Torr a un public qui lui reste fidèle au delà des modes. En 1993, elle enregistre encore un grand succès “La prière sévillane”.

Elle rend hommage à sa chanteuse fétiche, Edith Piaf en 2003 à l’occasion des 40 ans de la disparition de la chanteuse en enregistrant ses grands succès.

En 2006, elle participe à la tournée “Age tendre et têtes de bois” aux côtés de Richard Anthony, François Deguelt, Franck Alamo, Annie Philippe et Nancy Holloway. La tournée est un énorme succès à la surprise de tous. D’autres saisons suivent avec des artistes tels que Stone et Charden, Demis Roussos, Sheila, Marie Myriam, Leny Escudero ou encore Rika Zaraï et Hervé Vilard.

En 2008, Michèle Torr triomphe sur la scène de l’Olympia. La même année, elle enregistre un nouvel album, comprenant notamment la chanson “Pour ne pas vivre seul” qu’avait enregistré Dalida et une chanson hommage à Soeur Emmanuelle.

En 2010, elle participe à nouveau à la Tournée “Age tendre et têtes de bois” pour la saison 5, aux côtés notamment de Stone et Charden, Sheila, sans oublier Hervé Vilard ou encore Alain Turban.

En 2011, c’est sur la scène de l’Olympia que Michèle Torr se produit avant de partir en tournée dans toute la France.

De mars 2013 à février 2014, elle fait partie de la tournée “Age tendre et têtes de bois” pour la 8ème et dernière saison.

Fin 2014, Michèle Torr est repartie sur les routes de France aux côtés de Pétula Clark, de Nicoletta, de Dave, d’Hugues Aufray pour la tournée “Rendez-vous avec les stars”. La tournée s’est arrêtée à Lyon pour deux concerts le 21 mars 2015.

Pour fêter ses 50 ans de carrière, Michèle Torr a sorti un nouvel album “Diva” en décembre 2014. Cet album est composé de 11 titres inédits écrits par Charles Aznavour, Georges Chelon, Alice Dona ou encore Charles Dumont pour ne citer qu’eux.

Ses 50 ans de carrière, Michèle Torr les a fêté également sur la scène de l’Olympia en janvier 2015. Ses fans l’ont retrouvée au Casino de Paris le 14 juin 2015 et au Trianon le 18 octobre 2015.

En novembre 2016, Michèle Torr est à l’affiche de la 10ème saison de la tournée “Age tendre” aux côtés de Sheila, Isabelle Aubret, Gérard Lenorman, Hugues Aufray ou encore Linda de Suza et Marcel Amont. Elle sera également à l’affiche de la 11ème saison “Age tendre”.

Le 7 avril 2017, Michèle Torr a fêté ses 70 ans sur scène à Abbeville dans la Somme.

En 2018, Michèle Torr était à l’affiche de la tournée “Age tendre” aux côtés notamment de Sheila, Dave, Nicoletta, Dick Rivers, Patrick Juvet et Isabelle Aubret.

Michèle Torr chantera lundi 27 mai à Troyes ainsi que le 7 juillet prochain au Pertuis dans le Vaucluse. Elle retrouvera son public également le 9 août à Ste Cécile d’Andorge dans le Gard. Michèle Torr vient également de sortir un album intitulé “Je vais bien”.

Michèle Torr a vécu avec le chanteur Christophe qui est le père de son fils Romain Vidal né en 1967. Elle est également la mère d’Emilie Vidal née en 1973.

Michèle Torr continue ses tournées. Elle reste une artiste très populaire qui a enregistré plus de 400 chansons et vendu plus de 35 millions de disques.

Quelques grands succès de l’Eurovision :

– Lys Assia : Refrain (1956) 1ère place pour la Suisse
– André Claveau : Dors mon amour (1958) 1ère place pour la France
– Lys Assia : Giorgio (1958) 2ème place pour la Suisse
– Jacqueline Boyer : Tom Pillibi (1960) 1ère place pour la France
– Jean-Claude Pascal : Nous les amoureux (1961) 1ère place pour le Luxembourg
– François Deguelt : Dis rien (1962) 2ème place pour Monaco
– Isabelle Aubret : Un premier amour (1962) 1ère place pour la France
– Alain Barrière : Elle était si jolie (1963) 5ème place pour la France
– Esther Ofarim : T’en vas pas (1963) 2ème place pour la Suisse
– Nana Mouskouri : A force de prier (1963) 8ème place pour le Luxembourg
– Rachel : Le chant de Mallory (1964) 4ème place pour la France
– Giglioli Cinquetti : Non ho l’étà (1964) 1ère place pour l’Italie
– Romuald : Où sont-elles passées (1964) 3ème place pour Monaco
– Hugues Aufray : Dès que le printemps revient (1964) 4ème place pour le Luxembourg
– Guy Mardel : N’avoue jamais (1965) 3ème place pour la France
– France Gall : Poupée de cire, poupée de son (1965) 1ère place pour le Luxembourg
– Michèle Torr : Ce soir je t’attendais (1966) 10ème place pour le Luxembourg
– Dominique Walter : Chez nous (1966) 16ème place pour la France
– Vicky Léandros : L’amour est bleu (1967) 4ème place pour le Luxembourg
– Sandie Shaw : Puppet on a string (1967) 1ère place pour le Royaume-Uni
– Noëlle Cordier : Il doit faire beau là-bas (1967) 3ème place pour la France
– Isabelle Aubret : La source (1968) 3ème place pour la France
– Frida Boccara : Un jour, un enfant (1969) 1ère place pour la France
– Séverine : Un banc, un arbre, une rue (1971) 1ère place pour Monaco
– Serge Lama : Un jardin sur la terre (1971) 10ème place pour la France
– Vicky Léandros : Après toi (1972) 1ère place pour Le Luxembourg
– Betty Mars : Comé-Comédie (1972) 11ème place pour la France
– Anne-Marie David : Tu te reconnaitras (1973) 1ère place pour le Luxembourg
– Abba : Watterloo (1974) 1ère place pour la Suède
– Teach-In : Ding-a-dong (1975) 1ère place pour les Pays-Bas
– Nicole Rieu : Et bonjour à toi l’artiste (1975) 4ème place pour la France
– Marie Myriam : L’oiseau et l’enfant (1977) 1ère place pour la France
– Michèle Torr : Une petite française (1977) 4ème place pour Monaco
– Jeane Manson : J’ai déjà vu ça dans tes yeux (1979) 13ème place pour le Luxembourg
– Nicole : La paix sur terre (1982) 1ère place pour l’Allemagne
– Corinne Hermes : Si la vie est cadeau (1983) 1ère place pour le Luxembourg
– Céline Dion : Ne partez pas sans moi (1988) 1ère place pour la Suisse
– Gérard Lenorman : Chanteur de charme (1988) 10ème place pour la France
– Patrick Fiori : Mamma Corsica (1993) 4ème place pour la France

Histoire de l’Eurovision :

“Le Concours Eurovision de la Chanson”, se nommait à l’origine “Grand-Prix Eurovision de la Chanson Européenne”. C’est Marcel Bezençon qui va créer, sur le modèle du Festival de San Remo, ce concours annuel qui aura lieu pour la première fois le 24 mai 1956 à Lugano en Suisse.

Pour cette première, sept pays participent : la France, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas, le Luxembourg, la Belgique et la Suisse. La France est représentée par Mathé Altéry avec la chanson “Le temps perdu” et le Luxembourg par Michèle Arnaud avec “Ne crois pas”. C’est Lys Assia avec “Refrain” qui remporte ce premier concours pour la Suisse. Ce concours est retransmis par la télévision à travers toute l’Europe.

En 1957, le Royaume-Uni, le Danemark et l’Autriche rejoignent les sept autres concurents. La France est représentée par Paule Desjardins avec “La belle amour” et Lys Assia, après sa vicoire l’année précédente, revient avec “L’enfant que j’étais”.

En 1958, c’est au tour de la Suède de rejoindre les autres pays. Cette année-là, c’est André Claveau qui va donner sa première victoire pour la France avec “Dors mon amour” devant Lys Assia avec “Giorgio” pour la Suisse.

La principauté de Monaco participe au concours pour la première fois en 1959. La France est représentée par Jean Philippe avec “Oui, oui, oui, oui”. Elle obtient la troisième place du concours.

La France a obtenu 5 victoires en 1958 avec André Claveau et “Dors mon amour”, en 1960 avec Jacqueline Boyer et “Tom Pillibi”, en 1962 avec Isabelle Aubret et “Un premier amour”, en 1969 avec Frida Boccara et “Un jour, un enfant” et en 1977 avec Marie Myriam et “L’oiseau et l’enfant”.
A l’heure actuelle, le record des victoires est détenu par l’Irlande qui a gagné 7 fois le concours.

Le concours est ouvert à tout pays membre actif de l’Union européenne de radio-télévision (UER). A noter que depuis 1973, Israël participe au concours et que le Maroc a participé une seule fois en 1980.

L’indicatif des retransmissions en Eurovision est l’ouverture orchestrale du “Te Deum” de Marc-Antoine Charpentier.

Le concours est diffusé dans le monde entier et peut-être aujourd’hui suivi sur Internet.

Pin It on Pinterest

Share This