Ce lundi 12 octobre, on a privilégié le Centenaire Audiard, avec un excellent film de Gilles Grangier, de 1962, avec bien sûr des dialogues d’Audiard, au Comoedia, présenté par le journaliste Carlos Gomez. Au générique, Gabin dans le rôle principal , mais aussi de Funès, Madeleine Robinson…. Même si les dialogues n’atteignent pas la qualité de ceux des ‘Tontons Flingueurs’, on retrouve bien le sens de la répartie signée Audiard.

Pour écouter Carlos Gomez présenter le film, cliquer sur :

Et en soirée, c’est à Cannes Classics qu’on a donné la priorité, avec ‘The Chess of The Wind’ de Mohammad Reza Aslani. Un fil iranien de 1976 considéré comme perdu pendant longtemps, retrouvé chez un antiquaire et restauré grâce à la fondation de Scorsese… Le film, un huis clos conflictuel autour d’une succession, très révélateur de la société iranienne de l’époque, était présenté par sa fille.

Pour écouter Gita Aslani Shahrestani présenter le film, cliquer sur :

Site web du Festival Lumière : http://www.festival-lumiere.org/

Pin It on Pinterest

Share This