Cette date à l’Epicerie était en fait la première date (Hors les murs) d’A Vaulx Jazz 2016. Et c’est vrai que dans le public, on y croisait plus les habitués d’A Vaulx Jazz, de Jazz à Vienne, du Rhino Jazz ou de la Clé de Voûte, que le public habituel de l’Epicerie. Mais on y croisait aussi des habitués du Périscope : La SMAC S2M se met en place !

 

On commençait avec Chromb !, un groupe lyonnais, que, pour ma part, je perçois plus comme rock progressif ou krautrock que strictement jazz, sans doute en raison du coté plus écrit qu’improvisé. On pense à King Crimson, à Zappa, ou encore au krautrock de Can, Amon Düül, Agitation Free, Ash Ra Tempel … Complexe, écrit… et avec du gros son rock !

 

Pour écouter une interview de Chromb ! réalisée après le concert, cliquer sur :

 

 

La tête d’affiche de cette soirée était l’ONJ, l’Orchestre National de Jazz. Cet orchestre est actuellement dirigé par Olivier Benoit et il poursuit son projet ‘Europa’, avec Berlin après Paris. C’est ‘Berlin’ qui était présenté, un disque réalisé là-bas, avec une musique, en effet, empreinte d’une atmosphère très berlinoise. Le jazz joué lors de ce concert feyzinois a quelque chose de très européen, en misant beaucoup plus sur l’écriture, la complexité, les dissonances et le sampling que sur le swing et le groove. On ressent par moment les mêmes atmosphères que dans la trilogie berlinoise de David Bowie, et même à d’autres moments un rapprochement avec Einstürzende Neubauten : Un Jazz indus, en quelque sorte….

 

Convaincant !

 

Pour écouter une interview d’Olivier Benoit, directeur artistique de l’ONJ, cliquer sur :

 

 

Site web de l’Epicerie Moderne : http://www.epiceriemoderne.com/

 

Site web d’A Vaulx Jazz : http://www.avaulxjazz.com/

Pin It on Pinterest

Share This