En cette période très compliquée pour le monde de la Culture, et en particulier du spectacle vivant, les Subsistances réaffirment le caractère fondamental de la création artistique avec un festival de création au titre très clair : ‘Premières nécessités’.

 

Ce samedi 19 septembre avait lieu les journées du Patrimoine. Des visites du site étaient donc proposées.

 

Pour ce qui nous concerne, c’était plutôt les spectacles vivants qui nous intéressaient, tant ils se font rares depuis le printemps.

 

Dès l’arrivée sur le site, c’est l’œuvre de Thierry Boutonnier, ‘Graminée’, qui attire l’attention. Ce sont des pyramides de terre végétalisée, qui construisent un éco-système. Boutonnier semble dans une autre démarche que celle du land art des 60’s et 70’s, plus dans les problématiques environnementales contemporaines.

 

 

On a assisté ensuite à un chantier, à un work-in-progress, avec le ‘Zeppelin Blend’ de Katarina Andreou (artiste en résidence), en duo avec Christina Karagianni, dans le Hangar. Un spectacle très physique, en cours de création.

 

 

Ensuite, ce fut un concert sous la verrière, et bien que le Directeur du lieu, Stéphane Malfettes, portait un tee-shirt Slayer, aucun Marshall ne chauffait ! Il s’agissait d’un concert de l’Orchestre National de Lyon (deux séances avaient lieu), qui célébrait à la fois les Journées du Patrimoine et l’arrivée de son nouveau chef, Nikolaj Szeps-Znaider.

 

 

Site web des Subsistances : https://www.les-subs.com/      

Pin It on Pinterest

Share This