Emissions des 13 et 14 juillet 2019 :

Je vous propose ce week-end dans le cadre des Emissions “Croisière Romantique” de vous emmener sur les bords de la Seine et de la Marne et jusqu’à Nogent-sur-Seine et Robinson au rythme des guinguettes.

Quelques grands succès du temps des guinguettes :

– Jack Lantier : Le doux caboulot (chanson créée en 1931)
– Damia : La guinguette a fermé ses volets (1935)
– Lys Gauty : Ca sent la friture (1935)
– Guy Berry : On ouvre demain (1937)
– Georgette Plana : Là où il y a des frites (chanson créée en 1938)
– Tino Rossi : Au bal de l’amour (1938) du film “Lumières de Paris”
– Maurice Chevalier : Ca s’est passé un dimanche (1939)
– Lina Margy : Ah ! le petit vin blanc (1943)
– Suzy Delair : La valse d’un dimanche (1943)
– Darcelys : Casquettes blanches (1948)
– André Claveau : Les demoiselles de Robinson (1951)
– Annie Cordy : Viens à Nogent (1954)
– Bourvil : A Joinville-le-Pont (1952)
– Philippe Clay : La java de la Varenne (1961)
– Alain Barrière : Les guinguettes (1966)

et bien d’autres encore…

Histoire des guinguettes :

Une guinguette était à l’origine un cabaret populaire de la banlieue parisienne où l’on pouvait se restaurer et danser. Ce type d’établissement se développa par la suite un peu partout en France.

On trouve des guinguettes sur les bords de la Seine et de la Marne, et certaines jusqu’à l’entrée de Rouen.

Le développement du chemin de fer et la création de la gare de la Bastille avec de nombreux trains vers la banlieue Est de Paris est pour beaucoup dans le succès des guinguettes éloignées de la capitale. Il y avait des guinguettes par centaines jusqu’à Nogent-sur-Seine, mais également à Robinson dans le Sud de Paris et desservi par la ligne de Sceaux.

Les guinguettes furent un éminent sujet de peinture à la fin du XIXème siècle et première moitié du XXème siècle.

L’interdiction de la baignade dans les rivières a provoqué le déclin des guinguettes. Cette interdiction était motivée par des motifs d’hygiène (qualité de l’eau dégradée dans les années 1960-70) et de sécurité (risques dus au trafic des péniches et noyade). Dans les années 1960, elles passent dans le domaine de la nostalgie.

Pin It on Pinterest

Share This