Peu de thèmes traversent autant l’histoire de l’art de part en part que celui des vanités. Puisqu’on touche là à du fondamental et à des questions, celles de la vie et de la mort, qui concernent toutes les sociétés et toutes les époques. C’est ainsi une thématique qui se prête bien à un rapprochement entre la collection du Musée des Beaux-Arts et celle du Musée d’Art Contemporain.

Et c’est ce qui est fait pour cette nouvelle exposition temporaire, en abordant le sujet par sections thématiques et non par ordre chronologique, ce qui met ainsi l’accent sur les différences, mais plus encore sur les similitudes dans le traitement de ce sujet à travers les époques.
Ainsi, la fragilité et la temporalité de la vie peuvent être exprimées, bien sûr par les crânes, mais aussi par la représentation des âges, par des méditations qui s’y rapportent, par des fleurs ou des papillons, par des plaisirs éphémères, par des animaux, par des bulles de savon…. Notons d’ailleurs que de nombreuses oeuvres sont polysémiques et ne sont pas uniquement des vanités quand on les regarde bien.

Pour ce qui concerne les noms des artistes exposés, on peut citer sous forme d’inventaire à la Prévert, Lucas de Leyde, Bill Viola, Pierre Buraglio, Erik Dietman, Georg Pencz, Rembrandt, Gaspar de Crayer, Picasso, Jean-Luc Mylaine, Francis Bacon, Paul Rebeyrolle… Et de nombreux artistes régionaux : Louis Janmot, Etienne-Martin, Patrice Giorda, Jean-Philippe Aubanel, Jean-Marc Cerino…

 

Pour écouter une interview de Ludmila Virassamynaïken, cliquer sur :

 

Site web du Musée des Beaux-Arts de Lyon : https://www.mba-lyon.fr/

Pin It on Pinterest

Share This