C’est à la fois dans le cadre de la programmation Opéra Underground et de l’année France-Roumanie que l’Opéra de Lyon présentait la fanfare roumaine Ciocarlia.

 

Cette fanfare de pas moins de 16 musiciens a véritablement enflammé l’amphithéâtre (il est vrai en configuration sans siège…) avec une musique à la fois roumaine, balkanique, festive et parfois funky.  Et des reprises inattendues comme par exemple celle du fameux ‘Born to be wild’ de Steppenwolf  qu’on trouvait dans la bande-son du film ’Easy Rider’ et devenu l’hymne des Hell’s Angels….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Site web de l’Opéra de Lyon : https://www.opera-lyon.com/

 

Pin It on Pinterest

Share This