C’était la première venue à Lyon du songwriter londonien Jonathan Jeremiah, alors qu’il a pourtant déjà quatre albums. Il n’y avait pas foule… Mais c’est vrai qu’il y avait pléthore de propositions ce vendredi 25 octobre : Sting à la Halle, Keren Ann au Toboggan, Lou Doillon à l’Epicerie Moderne, etc …

 

 

Il est venu en quintet, avec guitares, basse, clavier et batterie. Et il a délivré 1 h 15 de belle musique folk-soul, parfaitement écrite, à la fois électrique et acoustique, avec des arrangements plus sobres que sur les albums (formule quintet oblige…). Sa notoriété en France devrait monter vite maintenant.

 

Ruben Samama était en première partie, en solo à la guitare et au chant. Une folk délicate toute en dentelle !

 

 

Pour écouter une interview de Jonathan Jeremiah réalisée avant le concert, cliquer sur :

 

 

Site web d’Eldorado : https://www.eldorado.fr/

 

Site web du Transbordeur : http://www.transbordeur.fr/

Pin It on Pinterest

Share This