Emissions des 24 et 25 août 2019 :

Je vous propose ce week-end dans le cadre des émissions “Croisière Romantique” de rendre hommage à Joe Dassin à l’occasion du 39ème anniversaire de sa disparition et de donner un coup de chapeau à Sylvie Vartan à l’occasion de ses 75 ans.

Quelques grands succès de Joe Dassin :

– A toi (1976)
– Ça va pas changer le monde (1975)
– Cécilia (1970)
– Comme disait Valentine (1976)
– Comment te dire ? (1968)
– Dans les yeux d’Emilie (1978)
– Et si tu n’existais pas (1975)
– Guantanamera (1966)
– Il était une fois nous deux (1976)
– La fleur aux dents (1970)
– L’Amérique (1970)
– L’équipe à Jojo (1969)
– L’été indien (1975)
– La vie se chante, la vie se pleure (1978)
– Le café des trois colombes (1976)
– Le chemin de papa (1969)
– Le dernier slow (1979)
– Le petit pain au chocolat (1969)
– Les Champs Elysées (1969)
– Les plus belles années de ma vie (1973)
– Le temps des œufs au plat (1968)
– Ma bonne étoile (1969)
– Que sont devenues mes amours ? (1976)
– Salut (1975)
– Salut les amoureux (1972)
– Siffler sur la colline (1969)
– Si tu penses à moi (1978)
– Si tu t’appelles mélancolie (1974)

Hommage à Joe Dassin :

Joseph Ira Dassin, dit Joe Dassin était né le 5 novembre 1938 à New York. Il est décédé le 20 août 1980 à Papeete. Joe Dassin était chanteur et compositeur. Il a connu de nombreux succès en quinze ans de carrière.

Joe était le fils de Jules Dassin. Durant sa jeunesse, Joe et ses parents habitent New York et Los Angeles avant de s’expatrier en Europe. En 1962, Jules Dassin engage son fils comme assistant sur le tournage du film “Topkapi”, film dans lequel il fera une brève apparition dans le rôle de Josef.

En décembre 1964, Joe Dassin signe un contrat avec la maison de disques CBS France. En décembre 1965, il rencontre celui qui deviendra son producteur et ami, Jacques Plait. Le 18 janvier 1966, Joe Dassin se marie avec Maryse Massiera, dont il aura un premier fils, Joshua (mort prématurément en 1973, cinq jours après l’accouchement). Sur l’antenne de Radio Luxembourg, il devient animateur d’une série d’émissions “Western Story”. Il sort son premier single “Guantanamera” et l’adaptation d’un traditionnel “Katy Cruelle”.

A l’automne 1967, il rencontre Claude Lemesle et signe “Bébé requin” pour France Gall. En juin 1968, il présente “Ma bonne étoile” “Le temps des œufs au plat” et “Le petit pain au chocolat”.En 1969, il débute l’année avec la chanson “Les Champs-Elysées” et “Le chemin de papa”. Le 1er avril 1969, il s’effondre victime d’un premier infarctus. Rapidement, il reprend ses tournées et endosse un costume blanc sur les conseils de la femme d’Henri Salvador, Jacqueline. En octobre 1969, Joe Dassin termine sa tournée à l’Olympia. Pour la première fois, il est classé au hit allemand avec “Les Champs-Elysées”, puis il enregistre “L’Amérique” et “Cécilia”, deux adaptations signées Pierre Delanoë.

En mars 1969, il reçoit le Grand Prix du Disque de l’Académie Charles Cros pour l’album “Champs-Elysées”. Viens ensuite un autre succès “La fleur aux dents”. En 1974, il écrit pour son ami Carlos des tubes comme “Señor Météo” et “Le bougalou du loup-garou”. Il termine l’année en présentant “Si tu t’appelles Mélancolie”.

En 1975, il enchaîne les tubes : “L’été indien”, “Et si tu n’existais pas”, “II faut naître à Monaco”, “Ça va pas changer le monde” ou encore “Salut les amoureux”.

En 1976, au travers de la vague disco, il présente de nombreux slows comme “II était une fois nous deux”, “Le jardin du Luxembourg”, mais aussi “À toi”, “Le café des trois colombes” ainsi que “Et l’amour s’en va”.

En mai 1977, il divorce à l’amiable de Maryse Massiera. Toujours en 1977, il enregistre “Dans les yeux d’Emilie”.

En 1978, il se marie avec Christine Delvaux. Il enregistre “Si tu penses à moi”, adapté de “No Woman No Cry” par Pierre Delanoë et Claude Lemesle.

Joe Dassin enregistrera ses chansons dans un grand nombre de langues (notamment en français, anglais, allemand, espagnol, italien et grec).

Début 1979, il enregistre “La vie se chante, la vie se pleure” ainsi que “Côté banjo, côté violon”.

Fin juillet 1980, il est à nouveau victime d’un infarctus et est hospitalisé à l’hôpital américain de Neuilly. Il meurt, le 20 août 1980, à l’âge de 41 ans à la suite d’un infarctus du myocarde pendant ses vacances à Papeete à Tahiti alors qu’il déjeunait avec sa famille et des amis dans un restaurant.

Près de quarante ans après son décès, Joe Dassin se situe en 14e position dans le classement des chanteurs ayant vendu le plus de disques en France. Son fils cadet Julien a consacré, en octobre 2010, une comédie musicale à la mémoire de son père. Il reste encore aujourd’hui l’un des artistes les plus populaires de la chanson française.

Quelques grands succès de Sylvie Vartan :

– C’est fatal (1989)
– Comme un garçon (1967)
– Deux mains (1967) du film “Les poneyttes”
– En écoutant la pluie (1963)
– Femme sous influence (1987)
– Il pleut sur London (1989)
– Irrésistiblement (1968)
– J’ai un problème (1973) en duo avec Johnny Hallyday
– Je chante pour Swanee (1974)
– L’amour c’est comme une cigarette (1981)
– La drôle de fin (1975)
– La Maritza (1968)
– La plus belle pour aller danser (1964) du film “Cherchez l’idole”
– Les robes (1998)
– Mon père (1972)
– Nicolas (1979)
– Par amour, par pitié (1966)
– Petit rainbow (1977)
– Qu’est-ce qui fait pleurer les blondes (1976)
– Si je chante (1963)
– Tes tendres années (chanson créée par Johnny Hallyday en 1963)

Coup de chapeau à Sylvie Vartan :

Sylvie Vartan est une chanteuse française d’origine bulgare née le 15 août 1944 à Iskretz en Bulgarie.

Sur la proposition de son frère Eddie, Sylvie va enregistrer au printemps 1961 un duo avec Frankie Jordan “Panne d’essence”. Ce premier succès lui permet de poursuivre une carrière en solo avec un premier 45 tours fin 1961 “Quand le film est triste”.

Sylvie Vartan fait ses premiers pas sur la scène de l’Olympia dès ses débuts, en 1961. Elle partage l’affiche de l’Olympia avec Trini Lopez et Les Beatles début 1964. Sylvie chante à l’Olympia avec Johnny Hallyday en 1967.

Côté vie privée, elle épouse à Loconville dans l’Oise Jean-Philippe Smet (Johnny Hallyday), le 12 avril 1965 dont elle a le 14 août 1966 un fils David Hallyday. Après un mariage en dents de scie, ponctué de collaborations artistiques (d’innombrables émissions de TV communes, des duos à succès et de nombreuses tournées en commun), le couple le plus célèbre des années 1960 divorce en novembre 1980.

Sylvie Vartan s’est remariée le 2 juin 1984 à Los Angeles avec le producteur américain Tony Scotti. Le couple a adopté une petite fille en Bulgarie : Darina (née en octobre 1997).

Côté carrière, ses shows « à l’américaine » font un tabac au Palais des Congrès en 1975 et en 1977.

Sylvie chante au Palais des sports en 1981 et en 1991 ainsi qu’au Parc des Princes en 1993 pour les 50 ans de Johnny Hallyday.

Les années 1990 marquent le retour à des salles intimistes : le Casino de Paris en 1995 et l’Olympia en 1996 et en 1999, avant le retour au Palais des Congrès en 2004 et en 2008.

Depuis ses débuts, Sylvie n’a cessé de se produire et d’enregistrer régulièrement des albums originaux concoctés par des noms illustres ; parmi eux, Paul Anka, Charles Aznavour, Pierre Delanoë, Jean Renard, Jean-Loup Dabadie, Jean-Louis Murat, Marc Lavoine, Eric Chémouny, Richard Cocciante, Luc Plamondon, Etienne Daho…. Sur scène, elle rend régulièrement hommage à Jacques Brel, Edith Piaf, Léo Ferré, Charles Trenet, Claude Nougaro…

La carrière internationale de Sylvie Vartan est également importante. Sylvie Vartan chante en 9 langues et s’est produite dans le monde entier (à l’exception de la Chine), que ce soit sur scène ou à la télévision. Elle a participé aux émissions américaines “Hullabaloo”, “Shindig” ou “The Ed Sullivan show” en 1965 et a animé pendant neuf semaines un show sur la télévision italienne RAI, intitulé “Doppia Coppia”, en 1969.

En 1988, elle est invitée à chanter lors de la Cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Séoul.

L’année 1990 est marquée par son retour dans sa Bulgarie natale avec un concert magique et très émouvant.

En 2011, Sylvie Vartan a célébré ses cinquante ans de scène à la Salle Pleyel avec l’orchestre symphonique de Bulgarie.

Avec son spectacle “Symphonic Tour 2013” qu’elle a promené durant l’été 2013 dans le sud-est de la France et en Corse, elle a retrouvé son public avec grand bonheur.

En 2013, Sylvie a sorti un album “Sylvie in Nashville”.

En février 2014 aux “Folies Bergères”, Sylvie a donné une série de concerts pour le plus grand bonheur de ses très nombreux admirateurs.

Durant l’été 2014, Sylvie a fêté ses 70 printemps en tournée et sur la scène du festival d’Angoulème. A cette occasion, elle a annoncé son retour au cinéma dans le film “Tu veux ou tu veux pas” aux côtés de Sophie Marceau, Patrick Bruel et Jean-Pierre Marielle.

En avril 2015, Sylvie a retrouvé son public sur la scène de l’Olympia.

En novembre 2018, Sylvie Vartan a sorti un album hommage à Johnny Hallyday intitulé “Avec toi”. Elle y reprend quelques grands succès de Johnny.

Sylvie chantera au Grand Rex les 23 et 24 octobre prochains, avec un nouveau spectacle, nommé “Avec toi”. Elle chantera également à Genève le 13 novembre prochain.

Sylvie Vartan reste, encore aujourd’hui, une des artistes les plus populaires de sa génération.

 

Pin It on Pinterest

Share This