Cette soirée du samedi 24 juillet, aux Nuits de Fourvière, était en partenariat avec le CMTRA.

On commençait avec João Selva, brésilien installé à Lyon, qui a récemment son sorti un album. On l’ a vu récemment à Jazz à Vienne, comme invité de Luca Santtana. Cette fois, c’était lui-même qui était à l’affiche avec son groupe. On a noté la présence de Patchworks à la basse, dans ce groupe dont la musique chaloupe et sent le soleil.

 

 

Avec Altin Gün, c’est la direction du psychédélisme turc qu’on prend, dans l’héritage de Erkin Koray et Mustafa Özkent, mais avec un zeste de sons synthétiques, dans la lignée du dernier album ‘Yol’. Ca dansait dans la fosse Et même à certains moments dans les gradins. Avec Altin Gün, pas de frime, pas de ‘chiqué’, pas de glamour ou de light show luxuriant : Simplement, ça joue, cohérent, soudé et avec passion et engagement.

 

 

Pour écouter une interview de Daniel Smienk, batteur de Altin Gün, réalisée avant le concert, cliquer sur :

 

 

 

Site web des Nuits de Fourvière : https://www.nuitsdefourviere.com/

Pin It on Pinterest

Share This