Après une première partie de 6 minutes de Charles Ives ‘The Unanswered Question’, Jeff Mills présentait ce mercredi 29 (il reste une séance ce soir jeudi 30) une suite en dix pièces, ‘The Planets’, en écho à la symphonie ‘Les Planètes’ de Gustav Holst.

 

‘The Planets’ est composée par Jeff Mills et arrangée par Sylvain Griotto, et l’Orchestre est sous la direction de Christophe Mangou.

 

On était bien loin du Jeff Mills qu’on a pu voir ’exploser’ un dance-floor de plusieurs milliers de personnes aux Nuits Sonores et au Reperkusound. Son jeu était très sobre avec des nappes et des boucles évoquant l’espace et l’infini. Le light-show était par ailleurs bien plus travaillé qu’usuellement sur une symphonie, plongeant le spectateur dans une atmosphère qui laissait presque sentir que c’était l’auditorium qui voyageait dans l’espace comme un vaisseau. L’Orchestre était tantôt fougueux, évoquant ainsi les grands chamboulements de l’univers, tantôt très serein évoquant un paisible voyage dans l’espace, et par moment avec un son multipliant les sources évoquant ainsi l’immensité et la tridimensionnalité avec la présence de musiciens dans les angles de la salle.

 

Jeff Mills est plus qu’un grand DJ, c’est un vrai musicien et un vrai compositeur et il le prouve avec cette pièce à l’Auditorium !

 

Site web de l’Auditorium : http://www.auditorium-lyon.com/

 

 

Pin It on Pinterest

Share This