Et c’est parti sous la canicule, qui a d’ailleurs conduit à l’annulation du concert jeune public, l’Inspection Académique ayant interdit tout transport scolaire.

Mais la programmation ouverte au public de ce premier jour a été maintenue, y compris à Cybèle dans l’après-midi au plus chaud de la journée. Il est vrai que le tremplin Rezzo Focal s’y déroule jusqu’à dimanche.

 

 

A 18 h, au théâtre, avait lieu une conférence animée par Renaud Volle, de RCF, avec Camille, Sandra Nkaké, Raphael Imbert, Raphael Lemonnier et Rocé.

Pour l’écouter, cliquer sur :

La soirée au Théâtre Antique commençait avec Michelle David & The Gospell Sessions. Accompagnée par un groupe danois au look vintage à la Chris Isaac, elle produit un gospel bien spécial, sans claviers et souvent même sans basse, mâtiné de soul et de rythmn’n’blues funky, flirtant même parfois avec l’esprit garage soul des Detroit Cobras par exemple. Un excellent début pour ce Jazz à Vienne 2019.

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite, c’était la création Jazz à Vienne ‘Up Above My Head’ avec Camille, Sandra Nkaké, Raphael Lemonnier et Raphael Imbert auxquels s’étaient joints Christophe Minck à la basse et Pierre-Francois Dufour à la batterie. Les racines musicales de cette création viennent du gospel, mais aussi des chants de prisonniers américains, des musiques afro-américaines traditionnelles, du folk, etc… et il s’agit d’en proposer une version actuelle en croisant tous ces styles, en mettant en valeur les voix de Camille et Sandra Nkaké, avec une belle scénographie et un jeu de scène travaillé. Et d’aboutir à un spectacle présentant une grande unité d’ensemble.

Ils y sont parvenus. On voit et on sent qu’il y a un gros travail pour aboutir à ça. Toutefois, la dynamique du spectacle gagnerait à remplacer deux ou trois morceaux ‘calmes’ par deux ou trois moments plus énergiques, ce qui casserait une monotonie qui finit par s’installer sur ce spectacle d’une heure quarante.

 

 

 

 

 

 

 

Au Jazzmix, The Gritness Acoustronics délivrait un jazz très electro avec machines, synthés et sax.

 

 

Site web de Jazz à Vienne : https://www.jazzavienne.com/

Pin It on Pinterest

Share This