Ce mardi 6 avril à midi, Jazz à Vienne a annoncé sa programmation 2021 (sauf 4 soirées qui restent dont l’annonce reste à venir).

Ce qu’on constate d’entrée, c’est qu’il n’y a ni Cybèle, ni Club de Minuit. Evidemment, l’équilibre financier du festival est sérieusement secoué par les contraintes sanitaires, avec une jauge diminuée de moitié sur la partie payante. Dans ces conditions, l’équipe du festival se donne encore le temps de voir, jusqu’à fin avril voire début mail, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire et des contraintes qui en découlent, et également en fonction des ventes de billets, avant de prendre une décision définitive sur la tenue ou non des scènes gratuites.

Mais ne boudons pas notre plaisir avec ce qui est déjà annoncé !

Après un an quasiment sans concert, difficile de ne pas être heureux de voir à l’affiche Jamie Cullum, une soirée africaine avec Salik Keita, Keziah Jones et Julia Sarr (là, il va falloir se faire violence pour rester assis, mais bon…), Ibrahim Maalouf deux soirs (et oui, à mi-jauge, il faut ça…), Brad Mehldau, Thomas Dutronc et Kyle Eastwood, Deluxe (oh que ça va être dur de rester assis !!), Avishaï Cohen (aura t-il droit à 4 rappels à nouveau ??), le trio Peirani/ Segal/ Faccini, Marcus Miller, Lianne la Havas, Imany et Arlo Parks (son album est superbe ! ), Paul Personne et Zac Harmon, Ayo, Cheick Tidiane Seck et d’autres encore…

Reste à espèrér que le COVID régressera suffisamment avec la vaccination et le retour des beaux jours pour que ce ne soit pas une nouvelle fois remis en cause. C’est en plein air, avec mi-jauge et gestes barrière. Alors, on y croit !

Pour écouter l’enregistrement du Facebook live avec Benjamin Tanguy, Directeur artistique de Jazz à Vienne, animé par Fred Goaty, Directeur de Jazz Magazine, cliquer sur :

Site web de Jazz à Vienne : https://www.jazzavienne.com/

Pin It on Pinterest

Share This