Emissions des 3 et 4 avril 2021 :

Je vous propose ce week-end dans le cadre des émissions “Croisière Romantique” de donner un coup de chapeau à Ginette Reno.

Quelques grands succès de Ginette Reno :

– Au premier rang (1985)
– C’est beaucoup mieux comme ça (1985)
– C’est écrit la vie (1993)
– Ca commence (1983)
– Ca pleure aussi un homme (1991)
– Ceux qui s’en vont (1988)
– De plus en plus fragile (1985)
– Des croissants de soleil (1974)
– Du bleu du bleu (1985)
– Et moi je chante (chanson créée par Gérard Lenorman en 1975)
– Etre seule (1986)
– Ils m’ont tous laissé quelque chose (1991)
– J’ai besoin de parler (1983)
– J’ai besoin d’un ami (1979)
– J’attends quelqu’un (1984)
– Je ne suis qu’une chanson (1979)
– Je veux donner ma voix (2004)
– La dernière valse (chanson créée en 1967)
– La scène (1987)
– La vie (1983)
– L’essentiel (1991)
– Ma fille (1986)
– Ma mère chantait toujours (1988)
– Mon vieil amour (1998)
– Oui, devant Dieu (1961)
– Paris Québec (1985)
– Quand on se donne (1981)
– Qu’elle est belle (chanson créée en 1966)
– Un homme (1993)
– Une femme à quarante ans (2004)

Coup de chapeau à Ginette Reno :

Ginette Reno, de son vrai nom Ginette Raynault, est née à Montréal le 28 avril 1946. Elle est une chanteuse et actrice canadienne.

Attirée très jeune par la chanson populaire, et pour gagner son argent de poche, la jeune Ginette chante dans les magasins du quartier Plateau Mont-Royal à Montréal.

En 1959 et 1960, elle se présente plusieurs fois à l’important concours “Les découvertes de Jean Simon” et remporte partout les premiers prix. Elle débute très tôt sa carrière dans les cabarets de Montréal du début des années 1960. C’est à ce moment-là que Jean Simon devient son parrain artistique. Il propose à la Compagnie “Apex” de lui faire enregistrer un premier disque 45 tours, “J’aime Guy” qui connaîtra un succès immédiat. Suivent sans tarder “Non papa”, “Roger”. Très tôt, la télévision la réclame et elle perce l’écran. Le succès phénoménal de “Tu vivras toujours dans mon cœur” lui vaut, à seize ans, le titre de “Découverte de l’année” au Gala des artistes de 1964.

En 1965, Ginette triomphe à la Place des Arts et y retourne l’année suivante aux côtés de Gilbert Bécaud.

En 1967, à l’Olympia de Paris, elle participe avec d’autres artistes québécois au spectacle “Vive le Québec”. A la fin de 1967, Ginette Reno fonde avec son mari Bob Watier et son gérant Gilles Talbot la compagnie de disques “Grands Prix”.

L’année 1968 est particulièrement marquante pour la chanteuse. Elle remporte le titre de Miss Radio-Télévision 1968 au Gala des Artistes, les trophées de la Chanteuse populaire de l’année, de l’Artiste ayant vendu le plus de disques et du Meilleur album au Festival du Disque ainsi qu’un autre trophée au MIDEM à Cannes. Cette même année, elle donne une série de spectacles à la Comédie-Canadienne et au Jardin des Etoiles de Montréal et effectue une tournée à travers le Canada.

En 1975, Ginette Reno interprète une chanson de Jean-Pierre Ferland “Un peu plus haut un peu plus loin” devant 250 000 personnes réunies sur le Mont Royal pour célébrer la Fête nationale du Québec. Elle chantera en août 2008 cette même chanson devant un public aussi nombreux en duo avec Céline Dion

Après quelques années d’une présence plus discrète, Ginette Reno, enregistre en 2009 un album intitulé “Fais-moi la tendresse”. C’est son fils Pascalin qui réalise ce nouveau disque. Elle s’entoure de paroliers français dont Michel Jourdan, Didier Barbelivien et Gérard Layani ainsi que de la parolière québécoise Martine Pratte. Ce disque est rapidement devenu disque d’or et disque de platine. La chanteuse retrouve son public en tournée et reste à Montréal pour une série de 43 concerts à la salle Pierre-Mercure.

Au printemps 2011, elle enregistre un nouvel album “La musique en moi” écrit et composé notamment par Didier Barbelivien et Diane Juster.

En 2013, Ginette Reno repart en tournée pour le plus grand plaisir d’un public toujours fidèle.

Les plus grand auteurs et compositeurs travaillent avec Ginette Reno, de Diane Juster en passant par Luc Plamondon, Michel Jourdan, Francis Lai ou encore Jean-Jacques Lafon.

Ginette Reno est une merveilleuse interprète et une artiste populaire. Depuis 1962, elle a enregistré presque un album par an. On peut citer parmi les plus grandes chansons de Ginette Reno les titres suivants : “Roger” et “J’aime Guy” (1963), “Aimez-le si fort” (1971), “Dans la vie” (1973), “La vie” (1977), ainsi que “Toi le poète”, “J’ai besoin d’un ami”, “Je ne suis qu’une chanson” (1979), “Quand on se donne” (1981), “Un homme ça tient chaud” et “J’ai besoin de parler” (1983) sans oublier “De plus en plus fragile” (1985), “Ma fille” (1986), “Ceux qui s’en vont” et “La deuxième voix” (1988), et “L’essentiel” (1991).

Pin It on Pinterest

Share This