La Halle des Bouchers, c’est le Centre d’Art Contemporain viennois, au 7 rue Teste du Baillé.

Et c’est une exposition de Pierre Buraglio qui y est proposée actuellement et jusqu’au 15 août.

Il y a bien longtemps, à la fin des années 60, Buraglio était proche du groupe Supports-Surfaces. Il n’en jamais été membre ‘officiel’, mais ses recherches plastiques étaient très proches dans la démarche. Et d’ailleurs, nous avions vu, à Lyon, à la galerie José Martinez, une exposition composée de pièces dans cette ‘veine’.

A la Halle des Bouchers, il s’agit de tout autre chose. A l’occasion des 40 ans de Jazz à Vienne, l’exposition est fortement centrée sur le jazz, qui est une des passions de l’artiste, qui y explique d’ailleurs, dans une vidéo, l’influence que cette musique a pu avoir sur sa démarche plasticienne. Avec les cassures et ruptures de rythmes par exemple.

On y voit ainsi de nombreuses sérigraphies sur Rodoïd, donc les inscriptions sont cavairdées, au sens premier du mot. On y voit de nombreuses affiches faites à base de collages et dont toutes les inscriptions et références sont expliquées de manière détaillée dans un petit livret édité pour l’occasion.  On y voit aussi quelques carrés de bois peints (appelés Ornithology) qui, eux, semblent bien être des réminiscences de Supports-Surfaces (ils datent de 1981). Toutes les œuvres ont des noms de morceaux de Jazz (de Parker, de Monk, d’Evans) ou de groupes (If).

N’hésitez pas à aller voir cette exposition ! On vous la recommande !

Site web de la Halle des Bouchers : http://cac-lahalledesbouchers.fr/ 

Pin It on Pinterest

Share This