C’est au Comoedia que nous avons suivi le festival Lumière ce lundi 11.

En fin de matinée, c’est le premier film de Paolo Sorrentino, ‘les conséquences de l’amour’, de 2004, qui était projeté en salle 4 du Comoedia, devant une salle bien remplie, et avec une présentation par Paolo Sorrentino lui-même.

 

Pour écouter l’intervention de Paolo Sorrentino, cliquer sur :

 

En début d’après-midi, toujours au même Comoedia, mais dans la grande salle cette fois, c’était à nouveau la projection d’un premier film, celui de Sydney Pollack ‘Trente minutes de sursis’, de 1965, présenté par Christian Carrion, en noir et blanc.

 

Pour écouter l’intervention de Christian Carrion, cliquer sur :

 

Deux films à voir et à revoir, qui montraient de nouveaux cinéastes dont on pouvait déjà penser qu’ils avaient un avenir :

Site web du Festival Lumière : http://www.festival-lumiere.org/

Site web du Comoedia : https://www.cinema-comoedia.com/

Pin It on Pinterest

Share This