Le Moi de la Danse 2020, c’est parti !

Jeudi 23, vendredi 24 et samedi 25, les Subsistances proposaient deux spectacles sur des thématiques proches : l’émeute et la violence.

Mais deux spectacles tout de même totalement différents.

La Dikie Istorii Compary, avec ‘No Pasaran’ présentait une performance avec danse et musique live, avec danseurs et public sur le même plateau, avec une belle montée en puissance et en énergie sur 50 minutes.

Pour écouter une interview de Tom Grand Mourcel et Vera Gorbatcheva, de la Dikie Istorii Company, réalisée après le spectacle, cliquer sur :

Ensuite, Youness Aboulakoul présentant un solo, ‘Today is a beautiful day’. Il s’agit de sa première chorégraphie en solo. La thématique est la violence, comment elle vécue dans nos corps. Celle-ci n’est jamais explicitement montrée, mais la pièce créée une tension qui met le public en connexion avec le danseur et la scène.

Pour écouter une interview de Youness Aboulakoul réalisée après le spectacle, cliquer sur :

Site web des Subsistances : https://www.les-subs.com/

Pin It on Pinterest

Share This