Cette pièce, dont le titre fait référence au sculpteur Benvenuto Cellini, était présentée aux Subsistances dans le cadre du Moi de la Danse.

 

C’est un solo dansé par Julie Guibert, où tout est travaillé avec lenteur, non seulement la danse, mais aussi l’évolution de la scénographie, sur une musique indus.

 

Site web des Subsistances : http://www.les-subs.com/

Pin It on Pinterest

Share This