Tortoise donc ! Un groupe qu’on n’avait pas vu depuis son passage en 2011 aux Nuits Sonores, et dont le passage encore antérieur remontait à 1998 (au Pezner…) ! Bien qu’il tourne beaucoup, on ne les voit pas souvent à Lyon.

 

C’était donc à ne pas manquer pour tout amateur de musique indé. D’autant plus que le concert était à la hauteur des attentes ! Et un peu au croisement des deux concerts précités : Au Pezner, c’était très calme, aux Nuits Sonores presque jazz-rock et bien électrique. Ce concert à l’Epicerie était au confluent du post-rock, du jazz et de l’electronica. Le groupe a délivré 1 h 30 de show sans ‘esbroufe’, sans ‘paillettes’, appliqué à produire une musique instrumentale belle et riche (même si elle a souvent l’apparence de la simplicité…). Ajoutons que la sonorisation était parfaite…

 

Les Bruxellois de Castus étaient en première partie dans une veine assez proche. Peut-être un moins jazz (pas de xylophone, pas de batterie avec balais ….) et un peu plus krautrock. Mais en tout cas, en belle cohérence avec la tête d’affiche.

 

Pour écouter une interview de Doug McCombs, co-fondateur et bassiste de Tortoise, cliquer sur :

 

 

Site web de l’Epicerie Moderne : http://www.epiceriemoderne.com/

Pin It on Pinterest

Share This