Il a dû annuler plusieurs dates de sa tournée pour cause d’infection virale à la gorge. Mais à Fourvière, il était bien là. On restait un peu inquiet quand même car il a introduit le concert en nous disant qu’il allait produire un show plus calme que d’habitude, afin, entre autres, de ménager sa voix…. Allait on avoir un concert de musicien en mauvaise forme ?

 

C’était en effet plus calme que toutes les précédentes fois où on avait pu le voir, aussi bien en solo qu’avec Police. Et ça aurait peut-être pu paraître ‘mou’ dans une salle comme la Halle Tony Garnier par exemple.

 

Mais dans un théâtre romain, en plein air, par une belle nuit d’été, c’était absolument parfait ! Durant 1 h 30, on a eu un Sting Greatest Hits avec un Sting accompagné sobrement par un groupe avec guitares, claviers et choristes, avec des arrangements épurés, mettant en évidence la seule qualité de ses compos. ‘Roxane’, ‘Message in a bottle’, ‘Every Breath you Take’, ‘So lonely’ et bien d’autres encore ont répondu aux attentes d’un public majoritairement quarantenaire et cinquantenaire, venu pour les entendre.

 

 

Le groupe Cruel Hearts Club a joué une demi-heure en première partie. Un groupe féminin très néo 90’s qu’on pourrait qualifier de grungy ou de noisy pop qu’on aura sûrement l’occasion de revoir plus longuement à Lyon car leur passage était bien convaincant.

 

 

Site web des Nuits de Fourvière : https://www.nuitsdefourviere.com/        

Pin It on Pinterest

Share This