C’était la première venue à Lyon du trio Autochrom, basé en Allemagne.

 

Ce n’était pas la grande affluence ce mardi soir au Périscope. Mais c’est vrai que la première quinzaine de janvier n’est jamais une période facile pour les scènes musicales.

 

Pourtant, le groupe est excellent. Dans leur cas, oubliez le classique trio swing ! On est à la fois dans l’héritage du free jazz et dans une démarche expérimentale. Et les structures rythmiques sont toujours complexes. On pourrait dire du math-jazz !

 

Pour écouter une interview d’Autochrom réalisée avant le concert, cliquer sur :

 

 

te web du Périscope : http://www.periscope-lyon.com/

Pin It on Pinterest

Share This