Après avoir annulé une venue lyonnaise et son passage à Jazz à Vienne (à cause de la crise sanitaire), cette fois, Arlo Parks était bien là ! Et manifestement attendue puisque le concert affichait complet ! (Et les concerts complets, c’est rare en ce moment…).

Nombreux sont ceux qui trouvent que sa musique fait penser à celle de Sade. C’est vrai qu’il y a de ça, en moins lounge et plus folk-rock. Mais ce serait réducteur que de la présenter comme la nouvelle Sade puisqu’elle a grandi en écoutant King Krule ou Kendrick Lamar et que son amour de la poésie et des textes ciselés en fait une compositrice qui a son propre monde. A 21 ans seulement, elle a encore le temps de montrer toute l’étendue de son talent, qui ne semble pas seulement musical puisqu’elle envisage de publier un recueil de poèmes et un roman. En tout cas, après un seul album, elle a déjà un public, jeune, lui aussi qui était bien présent et réceptif, dans le Kao.

 

 

Yndi ouvrait la soirée, avec son folk brésilien mâtiné de Bossa Nova, mais avec un son très actuel.

 

 

Site web du Ninkasi :  https://www.ninkasi.fr/

Pin It on Pinterest

Share This