Pas de première partie pour ce concert de Steven Wilson ! Mais c’est vrai qu’il propose 2 h 30 de concert, en deux parties, avec 15 minutes d’entracte au bout de la première heure.

 

 

 

Ce qui frappe d’entrée, c’est l’exceptionnelle qualité de la sonorisation. Le son n’est jamais mauvais au Transbordeur. Mais pour ce concert, il était d’une qualité et d’une clarté exceptionnelle et il était ….. quadriphonique, des enceintes étant placée en arrière de la fosse.

 

Question musique, Wilson produit un rock progressif puissant, heavy, qui peut rappeler des albums de King Crimson comme ‘Red’ ou ‘Discipline’ : Compos parfaites, arrangements judicieux, et instrumentistes brillants.

 

 

 

 

 

 

 

Le coté visuel est aussi très travaillé, avec diverses vidéos, projetées y compris sur un écran transparent en front de scène.

 

Wilson nous a gratifié d’un concert sans faute, sans baisse de régime, parfait du début à la fin !

 

 

 

 

 

 

 

 

Le concert était organisé par Eldorado : http://www.eldorado.fr/

 

Site web du Transbordeur : http://www.transbordeur.fr/

Pin It on Pinterest

Share This