N°1 sur la diversité

Accueil > LES EVENEMENTS > Première nuit complète pour cette 8ème édition des Nuits Sonores (...)

Première nuit complète pour cette 8ème édition des Nuits Sonores !

vendredi 14 mai 2010, par Hervé LAURENT

Première nuit complète pour cette 8ème édition des Nuits Sonores !

Sold Out dès le premier soir ! Et ceci alors même que la jauge du site du Marché-Gare a été augmentée de 3000 par rapport à l’année dernière !

D’ailleurs, ce succès a posé un problème à l’entrée du site ce mercredi soir puisque de très nombreux festivaliers sont arrivés entre minuit et 1 h du matin, provoquant un engorgement de l’entrée, des personnes qui poussent, des barrières qui tombent. Ca a été chaud .... mais finalement tout s’est bien terminé.

L’essentiel est tout de même ce qui s’est passé à l’intérieur du site. Et à l’intérieur, beaucoup de bonnes choses !! Tout d’abord le lieu, encore mieux agencé que l’an passé, encore mieux éclairé, avec un souci évident de la qualité de l’accueil : beaux bars, choix de nourriture de qualité, déambulation facile, salles bien organisées, écrans d’information, etc...

Je suis arrivé trop tard pour voir Mensch et X-Ray Vision. Mensch, c’est le nouveau projet de Vale Poher et de Carine Di Vita. X-Ray Vision est un groupe lyonnais dans lequel on retrouve des membres des Chick Peas. Les échos de ces deux concerts étaient unanimement favorables.

Sur la scène 2, Thee Oh Sees délivre un show très 60’s garage psyché, avec le coté un peu bordélique qui sied au genre. Derrière eux, la Jim Jones Revue produit une véritable leçon de rock’n’roll, comme une synthèse entre Jerry Lee Lewis et les Faces ! Du rock’n’roll à l’état brut avec une énergie incroyable !

Pour écouter l’interview de Gavin Jay, bassiste de The Jim Jones Revue, cliquer sur :

http://www.crancra.org/emissions/recentes/2010-05-12_Jim_Jones_Revue ;mp3

My Space de The Jim Jones Revue : http://www.myspace.com/thejimjonesrevue

Sur la scène 1, le duo Vitalic Vs Mirrors produit le gros set attendu. Booka Shade fait pulser les beats, mais tout en finesse et la salle suit, une salle maintenant pleine ! Paul Kalkbrenner enchaîne avec un set moins techno, un peu plus trance qui transforme cette salle 1 en dancefloor. 

Sur la scène 3, Mayer Hawthorne & The County produisent un superbe show de soul music (malheureusement désservi dans les premières minutes par une sono bourrée de basses. Mais tout rentre dans l’ordre ensuite). Cet artiste est manifestement une valeur à suivre. En revanche, je n’ai pas accroché sur Hot Chip : on retrouve dans ce groupe tout le mauvais coté futile et propret des 80s’. Pas mon truc ...

Mais heureusement, au même moment, The Almighty Defenders enflammaient la scène 2 en délivrant un show garage rock’n’roll tour à tour minimaliste ou au contraire presque big band rock’n’roll ! King Khan est un showman. Et son crasseux à souhait !

Site web des Nuits Sonores : http://www-nuits-sonores.com/