N°1 sur la diversité

Accueil > LES EVENEMENTS > Les Nuits Sonores se poursuivaient ce jeudi de l’Ascension avec le All Day (...)

Les Nuits Sonores se poursuivaient ce jeudi de l’Ascension avec le All Day Long de Brodinski et le circuit électronique.

vendredi 3 juin 2011, par Hervé LAURENT

Les Nuits Sonores se poursuivaient ce jeudi de l’Ascension avec le All Day Long de Brodinski et le circuit électronique.

Après un All Day Long avec Brodinski de haute tenue (Brodinski confirme qu’il est l’un des grands de l’electro en France aujourd’hui) avec Erol Alkan, The Magician et Sound Pellegrino Thermal Team, c’était le traditionnel Circuit Electronique.
 
Traditionnel, mais quand même avec une nouveauté cette année : il n’était pas gratuit, chaque étape coutait deux euros. Il s’agissait de mieux assurer la sécurité à la fois en limitant les changements de lieux par les festivaliers et en donnant aux organisateurs les moyens d’avoir plus ‘d’hommes-sécurité’. Et ça a fonctionné ! Il n’y avait pas moins de monde, mais à partir de 1 h du matin, il n’y avait plus de queue à l’entrée, ce qui n’était pas le cas les autres années.
 
Impossible bien sûr de faire les 15 étapes !
 
Pour ma part, j’en ai fait deux : le Ninkasi et le Bloc.
 
Avec des atmosphères bien différentes. Tout d’abord le Ninkasi, qui, chaque année, est un lieu important de ce circuit puisqu’il a deux salles et une grande terrasse, donc une grosse jauge. Cette année, c’était la soirée Tweak Zone co-organisée par Galacticut, Bee Records et le Ninkasi. Galacticut et Bee Records sont plutôt orientés electronica, breakbeat, IDM. Miso Soup s’est bien lâché au Kao en ouverture avant un set bien convaincant de Paral-Lel. Par rapport à il y a deux ou trois ans, Paral-Lel utilise moins les sons saturés, limite indus. C’est redevenu plus electro, mais toujours avec énergie. Pendant ce temps, au Kafé, M.Art est aux 2/3 techno et 1/3 electro-pop. K-rAY, qui suit produit un set plus groovy/funky un peu dans l’esprit de la première French Touch.
 
Mais la tête d’affiche de cette soirée, c’était Plaid, le fameux duo signé chez Warp. De manière très étonnante, alors qu’on pouvait penser que lors de leur passage, la salle du Kao serait ‘blindée’, il y avait, dedans, moins de monde que pour Paral-Lel….. En fait, vraisemblablement, dans ce genre de soirée, le public vient chercher du beat pour le dancefloor et du ‘décibel’. Et Plaid, ce n’était pas ça ! Plaid, c’est de la musique qui s’écoute, c’est plus un concert qu’un set dancefloor. Leur concert était pourtant de belle tenue. Atmosphères ambiant, beats raffinés, groove tout en finesse, projection vidéo parfaitement en phase avec les atmosphères de la musique …
 
Pour écouter une interview de Ed Handley, de Plaid, réalisée juste avant leur montée sur scène, cliquer sur :
 
 
 
Site web de Galacticut : http://www.galacticut.com/
 
Site web de Bee Records : http://www.beerecords.com/
 
Site web du Ninkasi : http://www.ninkasi.fr/ 
 
Ensuite, direction le Bloc, rue des Rancy, pour une soirée Blokhouse co-organisée par Aglia Records et Wakoo Prod. Avec en tête d’affiche, Robert Owens, un pionnier de la Deep House de Chicago maintenant installé à Londres. Là, on était dans une pure ambiance clubbing. Mais clubbing de haute volée ! Aucun morceau préfabriqué dans une direction du marketing d’une major comme c’est souvent malheureusement le cas dans beaucoup de boîtes. Non ! De la pure deep-house, groovy à souhait, avec des nappes d’orgues chaleureuses, des beats raffinés avec des basses à la fois bien tendues et bien rondes. Et pur bien sûr, comme dans toute deep house qui se respecte : de grandes voix. Y compris celle de Robert Owens lui-même, qui, parfois, sur son mix, chante live dans son micro. Car en effet, bien que DJ, le monsieur s’est fait connaître plus encore grâce à sa magnifique voix soul popularisée par les hits de Fingers Inc, à la fin de 80’s, avec un certain Larry Heard ….
 
My Space de Robert Owens : http://www.myspace.com/robertjowens 
 
Site web du Bloc : http://www.bloc-club.com/
 
Site web de Wakoo Prod : http://www.wakooprod.com/
 
Site web de Aglia Records : http://agliarecords.blogspot.com/
 
Site web des Nuits Sonores : http://www.nuits-sonores.com/