Pas d’unité de styles musicaux sur cette soirée à Chaplin ! C’est même un euphémisme ! Mais en revanche, une cohérence dans la thématique revendicative et résistante !

 

C’était tout d’abord  la magnifique musique de Naïssam Jalal et de son quintet, au croisement du jazz et des musiques du Proche-Orient, tout en finesse, en raffinement, en délicatesse…. Avec des morceaux évoquant bien sûr (Naïssam Jalal est syrienne..) la situation dramatique du peuple syrien.

 

Avec Marc Ribot et son Ceramic Dogs au contraire, c’est très noisy, sale, électrique, new-yorkais, mais avec un phrasé souvent bluesy et des riffs parfois rock’n’rollien. Un peu comme si Sonic Youth avait recruté Jon Spencer ! Le moment rock de ce festival 2017 !!

 

Site web d’A Vaulx Jazz : http://www.avaulxjazz.com/

 

Site web du Centre Charlie Chaplin : http://www.centrecharliechaplin.com/

Pin It on Pinterest

Share This