Jazz à Vienne poursuit sa belle édition 2018. Ce jeudi 12 juillet, on arrivait déjà à l’avant-dernière soirée.

 

Sous un ciel parfait, c’est le Roy Hargrove Quintet qui ouvrait la soirée dès 20 h 30, passant avec brio du post hard-bop à des ballades superbes ou à des morceaux plus groovy. Cinq musiciens brillants !

 

 

 

 

 

 

 

Gregory Porter est maintenant un habitué de Jazz à Vienne. Cette fois, il nous proposait un concert ‘Nat King Cole and me’ avec l’Orchestre National de Lyon sous la direction de Vince Mendoza. Sur un thème (Nat King Cole donc…) sur lequel George Benson avait produit il y a quelques années une musique totalement indigeste et sirupeuse qui semblait faite pour les hôtels ou les casinos de Las Vegas, Gregory Porter et l’ONL nous ont offerts 1 h 30 de morceaux superbes arrangés avec raffinement. Une voix chaleureuse et bourrée de feeling avec des arrangements parfaits qui n’en font jamais trop : La standing ovation finale était amplement justifiée !

 

 

 

 

 

 

 

Pachibaba, au Jazzmix, proposait ensuite une musique beaucoup plus festive à base de maloya saupoudrée de cumbia, d’afrobeat…

 

 

 

 

 

 

 

Site web de Jazz à Vienne : http://www.jazzavienne.com/

 

Pin It on Pinterest

Share This