Emissions des 22 et 23 avril 2017 :

Je vous propose ce week-end dans le cadre des émissions “Croisière Romantique” de rendre hommage à Lucienne Delyle à l’occasion du 55ème anniversaire de sa disparition.

Quelques grands succès de Lucienne Delyle :

– Bonhomme accordéon (1959)
– C’est dimanche (1948)
– Connaissez-vous mon village ? (1957)
– Mon petit bal rigolo (1957)
– Gelsomina (1955) du film “La strada”
– Gitanella (1944)
– I love Paris (1953) de l’opérette “Can can”
– Judas (1953)
– La casquette à Jojo (1957)
– Le moulin de la Galette (1946)
– Le tango nous invite (1959)
– Les flons flons du bal (1959)
– Les quais de la Seine (1949)
– Luna rossa (1952)
– Mets deux tunes dans l’bastringue (1954)
– Mimi la rose (1957)
– Mon amant de Saint-Jean (1942)
– On s’aimera (1954)
– Paname (1957)
– Sur les quais du vieux Paris (1939)
– Sur ma vie (1955)
– Tango des jours heureux (1953)
– Un ange comme ça (1954)
– Un brin de bonheur (1954)
– Tant que nous nous aimerons (1953) en duo avec Aimé Barelli

Hommage à Lucienne Delyle :

Lucienne Delyle, née Lucienne Henriette Delache, était une chanteuse française née le 16 avril 1913 dans le 14ème arrondissement de Paris. Lucienne Delyle est décédée à Monaco le 10 avril 1962.

La jeune Lucienne est orpheline très jeune. Elle commence à travailler comme préparatrice en pharmacie. Lucienne est passionnée par la chanson française qu’elle pratique en amatrice sous le nom de Lucienne Delyle.

En 1938, elle se présente à un radio-crochet qu’elle remporte en interprétant “Mon légionnaire”. C’est en 1939 que Lucienne Delyle est remarquée lors d’un radio-crochet par Jacques Canetti, directeur artistique de Polydor et de Radio-Cité qui décide de l’engager.

En 1939, Lucienne Delyle enregistre ses premières chansons telles “Dans mon coeur”, “Sans y penser” ainsi que “Sur les quais du vieux Paris”. Cette même année, elle enregistre également deux chansons du répertoire d’Edith Piaf : “Elle fréquentait la rue Pigalle” et “Je n’en connais pas la fin”.

Lucienne Delyle obtient son premier succès avec “Zumba”. En décembre 1939, elle se produit à l’Européen avant de chanter sur la scène de l’ABC.

En 1940, elle rencontre Aimé Barelli, trompettiste de jazz qui va devenir son époux. De leur union naîtra une fille qui sera animatrice sur “Radio Montmartre” et chantera sous le nom de Minouche Barelli.

Durant la guerre, Lucienne Delyle se produit régulièrement sur scène notamment à l’Alhambra (en 1941), à Bobino (en 1942), à l’A.B.C. et à l’Européen (en 1943).

C’est en 1942, qu’elle enregistre l’un de ses plus grands succès “Mon amant de Saint- Jean”. Grâce à cette chanson, elle devient une artiste très populaire. Dès lors, les succès s’enchainent, notamment avec les compositions de son époux Aimé Barelli sur des textes d’Henri Contet. Elle enregistre des titres tels “Embrasse-moi” (1947), “Ne dis plus rien” et “Pour lui” (1948), “Les quais de la Seine” (1949) et “Si tu viens danser dans mon village” (1949), “Le Monsieur aux lilas” (1951), “Mimi la rose” (1957) et bien d’autres encore….

En 1953, pour la réouverture de l’Olympia, Bruno Coquatrix fait appel à Lucienne Delyle et Aimé Barelli. La première partie est assurée par Gilbert Bécaud.

En 1956, elle obtient le Grand Prix du disque pour la chanson “Java” sur des paroles d’Eddy Marnay et une musique d’Emile Stern.

A la fin des années 1950, Lucienne Delyle met un frein à sa carrière en raison d’une leucémie. En novembre 1960, sur la scène de Bobino, elle donne une dernière série de concerts, en compagnie d’Aimé Barelli.

Lucienne Delyle s’éteint le 10 avril 1962 à Monte-Carlo, Principauté de Monaco. Elle est inhumée au cimetière de Caucade de Nice (Alpes-Maritimes).

Lucienne Delyle aimait aborder tous les genres musicaux. Elle a interprété avec succès au cours de sa trop courte carrière des chansons réalistes et sentimentales, des valses musette ainsi que des chansons jazzy ou exotiques.

Sa voix inoubliable et ses chansons ont accompagné, au fil du temps, un public qui lui sera resté fidèle et la chanson “Mon amant de Saint-Jean” est encore aujourd’hui un succès populaire intemporel de la chanson française de qualité.

Pin It on Pinterest

Share This