Emissions des 30 septembre et 1er octobre 2017

Pour la première émission de la saison 2017-2018, je vous propose ce week-end dans le cadre des émissions « Croisière Romantique » de rendre hommage au célèbre duo Les Sœurs Etienne.

Coup de chapeau aux Sœurs Etienne :

– Ah si ! Ah si ! (1951)
– Amado mio (1947) du film « Gilda »
– Après la pluie, le beau temps (1951)
– Avoir un homme sous son toit (1951)
– C’est l’amore (1954) du film « Caddy »
– C’est si bon (1947)
– C’est si doux (1955)
– Chacun son bonheur (1947)
– Cheveux aux vents (1947)
– Comme il fait doux (1951)
– De temps en temps (1950)
– Flamenco (1953)
– Je ne sais pas (1953)
– La danse du baiser (1956)
– La fête des fleurs (1952)
– Le cocher du fiacre (1954)
– Le manège aux souvenirs (1954)
– Le petit renne au nez rouge (1949)
– Ma guépière et mes longs jupons (1950)
– Marchand de fleurs (1954)
– Nature boy (1947)
– Ni oui, ni non (1954)
– Petit soleil (1951)
– Plus je t’embrasse (1955)
– Qui sait (1947)
– Revoir la France (1951)
– Sérénade sans espoir (chanson créée par Rina Ketty en 1939)
– D’où viens-tu ? (1949) en duo avec Guy Séveryns

Coup de chapeau aux Sœurs Etienne :

Les Sœurs Etienne (toutes deux nées à Reims, la première, Louise, en 1925 et la seconde, Odette, en 1928). Odette Etienne est décédée à l’âge de 85 ans dans la maison de retraite d’Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine) le 18 juillet 2013. Louise Etienne, la deuxième sœur Etienne, est décédée le 22 mars 2016 à l’âge de 91 ans à Paris, trois ans après sa sœur Odette.

Tout a commencé à Reims au début des années quarante pour la brune Louise et la blonde Odette, sa cadette de quatre ans. Elles sortent à peine de l’adolescence quand elles s’essaient au boogie-woogie au « Modern Parc », un dancing rémois tenu par leur grand-père Gaston. C’est une affaire de famille. En effet, pendant que les voies harmonieuses des deux sœurs font un malheur, leur mère est à la caisse et leur grand frère ainsi que leur père Alfred sont au piano.

Lorsque la famille Etienne déménage à Paris en 1943, la réputation du duo l’a précédé. Encouragées par leur père, Louise et Odette rencontrent le gratin du music-hall, Loulou Gasté ainsi que Bruno Coquatrix et même Glenn Miller en personne ! Le succès de la chanson « C’est si bon » donnera à leur jeune carrière un élan magistral et Louise et Odette vont connaître la gloire au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, en pleine mode du swing.

A leurs débuts, elles ont enregistré plusieurs disques comme chanteuses de l’orchestre de Loulou Gasté, puis se sont produites dans les cabarets parisiens de la rive droite.

Au lendemain de la guerre, la mode musicale est aux rythmes américains. Les Sœurs Etienne l’ont bien compris. En adaptant les grands succès du jazz américain de l’époque, ce beau duo familial a fait souffler un vent de folie sur la France entière pendant toute une décennie.

Avec un répertoire principalement adapté des hits américains, elles multiplient les tournées en France et dans le monde entier.

En 1947, elles enregistrent l’un de leurs plus grands succès « C’est si bon ». Durant les années 50, Les Sœurs Etienne enregistrent des chansons telles « De temps en temps » (1950), « Revoir la France » (1951), « Marchand de fleurs » (1954), « Le manège aux souvenirs » (1954), « Plus je t’embrasse » (1955) et bien d’autres encore qui vont devenir de grands succès. Elles sont alors au sommet de leur gloire.

Porté par sa popularité, le duo fait également partie des vedettes qui accompagnent, chaque été, la caravane musicale du Tour de France.

Jusqu’en 1955, elles enregistrent une centaine de 78 tours. En 1955, elles décident pourtant de se retirer progressivement de la scène pour se consacrer entièrement à leur vie familiale.

Presque 30 ans plus tard, Jacques Martin les invite sur le plateau de son émission « Thé Dansant ». Un tremplin vers leur retour à la scène qui se concrétise en février 1982 grâce à Pascal Sevran. Elles enchaînent ensuite les émissions de télévision et les galas avant de se retirer définitivement de la scène.

Les Sœurs Etienne ont laissé à tous leurs admirateurs le souvenir de leurs voix si parfaitement assorties. Leurs grands succès tels « C’est si bon », « Marchand de fleurs », « Plus je t’embrasse » et bien d’autres encore resteront à jamais dans notre mémoire.

 

 

Pin It on Pinterest

Share This