La soirée commençait dès 19 h 30 avec les Charbonniers de l’Enfer, dans une atmosphère bien moins étouffante que la veille, grâce aux pluies du matin.

 

Mais la suite ne s’est pas déroulée dans l’ordre prévu, Vishtèn ayant eu des problèmes de transport (ils n’étaient pas encore arrivés à l’heure où ils devaient jouer…).

 

Ce sont donc le Vent du Nord et de Temps Antan qui ont joué en second : une musique trad très énergique, festive et dansante, menée tambour battant par sept musiciens.

 

Les acadiens de Vishtèn sont finalement arrivés et ont produit un folk indé à base de chansons traditionnelles, mais jouée électriquement dans un esprit folk-rock.

 

Les Nuits de Fourvière se terminent avec un beau bilan de 150 000 spectateurs, mais surtout avec beaucoup de moments forts sur un plan artistique !

 

Site web des Nuits de Fourvière : http://www.nuitsdefourviere.com/

Pin It on Pinterest

Share This