L’exposition ‘L’Antidote’ d’Adel Abdessemed occupe les deuxième et troisième niveaux du Musée.

 

L’exposition présente de nombreuses créations et de nombreuses œuvres jamais montrées en France et est totalement multiforme : sculptures, maquettes, installations….. Les thèmes chers à Abdessemed sont bien présents : la condition humaine, les liens entre vie personnelle et histoire. Et la violence, en particulier la violence de la condition animale.

 

Sur ce point, on ne peut que regretter, même si on la respecte et même si on peut la comprendre, la décision de l’artiste de retirer son œuvre ‘Printemps’ suite à une campagne sur Internet menée par des personnes qui, de toute évidence, se méprenaient totalement aussi bien sur le sens de l’œuvre que sur les conditions de sa réalisation….. Va-t-on bientôt retirer des salles de cinéma tout film comportant une scène de violence parce qu’un spectateur l’a prise au premier degré, comme une réalité et non comme une représentation ?

 

On pourrait citer Lou Reed, qui, lorsqu’on lui demandait s’il ne craignait pas que les morceaux du Velvet ‘Heroin’ et ‘Waiting For My Man’ soient interprétés comme des incitations à consommer des drogues dures, répondait que ceux qui interprètent ça ainsi sont des idiots et qu’il n’avait pas l’intention, en tant qu’artiste, de s’autocensurer à cause des idiots. C’est une réponse un peu brutale et pas très sympathique pour les intéressés, mais parfaitement légitime pour un artiste qui revendique sa liberté de création. On pourrait aussi citer Duchamp qui disait que l’art est soit une provocation, soit de la décoration… Adel Abdessemed ne fait pas de la décoration : C’est un artiste !

 

Pour écouter la présentation faite par Thierry Raspail et Adel Abdessemed lors de la visite de presse, cliquer sur :

 

 

Pour écouter une interview d’Adel Abdessemed réalisée lors de la visite de presse, cliquer sur :

 

 

Au premier étage, ‘Collection’ nous permet de voir …. des pièces issues de la Collection du Musée, largement issue de Biennales et d’expositions. Y sont à apprécier des œuvres de : Arman, Ed Atkins, Olivier Beer, Hicham Berrada, Jean-Pierre Bertrand, James Lee Byars, Alan Charlton, Ian Cheng, Alex Da Corte, Marina De Caro, Marc Desgrandchamps, Erró, Daniel Firman, Flynt/Basquiat, Anna Halprin, Richard Hamilton, Swetlana Heger et Plamen Dejanov, Kolkoz, Laura Lamiel, Alvin Lucier, Steve McQueen, Marlène Mocquet, Melik Ohanian, Martial Raysse, Terry Riley, Alexander Schellow, Christa Sommerer & Laurent Mignonneau, Hiroshi Sugimoto, Xavier Veilhan et Rémy Zaugg.

 

Pour écouter une interview d’Hervé Percebois, responsable de la collection du Musée, réalisée lors de la visite de presse, cliquer sur

:

 

Site web du Musée d’Art Contemporain de Lyon : http://www.mac-lyon.com/mac/

Pin It on Pinterest

Share This