Emissions des 6 et 7 janvier 2018 :

Je vous propose ce week-end dans le cadre des émissions “Croisière Romantique” de rendre hommage à Johnny Hallyday décédé le 6 décembre dernier et de donner un coup de chapeau à Michel Delpech à l’occasion du 2ème anniversaire de sa disparition.

Quelques grands succès de Johnny Hallyday :

– Amour d’été (Love me tender – 1967)
– Avec une poignée de terre (1961)
– Derrière l’amour (1976)
– Diego (chanson créée en 1981)
– Douce violence (1961)
– Gabrielle (1976)
– J’ai oublié de vivre (1977)
– La musique que j’aime (1973)
– L’envie (1986)
– L’idole des jeunes (1962)
– Le bon temps du rock’n roll (1979)
– Le chanteur abandonné (1985)
– Le pénitencier (1964)
– Noël interdit (1973)
– Noir c’est noir (1966)
– Oh ma jolie Sarah (1971)
– Oh Marie (2002)
– Poupée brisée (1963)
– Pour moi la vie va commencer (1963)
– Quand revient la nuit (1965)
– Que je t’aime (1969)
– Quelque chose de Tennessee (1985)
– Requiem pour un fou (1976)
– Retiens la nuit (1962)
– Si j’étais un charpentier (1966)
– Souvenirs souvenirs (1960)
– Tes tendres années (1963)
– Un jour viendra (1999)
– Vivre pour le meilleur (1999)

Hommage à Johnny Hallyday :

Johnny Hallyday, de son vrai nom Jean-Philippe Smet, était un chanteur et acteur français, né le 15 juin 1943 à Paris. Il est décédé le 6 décembre 2017 à Marnes-la-Coquette.

Il était le fils d’Huguette Clerc, employée dans une crèmerie et de Léon Smet, artiste de cabaret belge. Il était né à la clinique Villa Marie-Louise dans le 9ème arrondissement de Paris. A sa naissance, Jean-Philippe porte le nom de sa mère, car son père ne l’a pas reconnu. Son père le reconnaîtra en septembre 1944. Après le départ de son époux, Huguette Clerc reprend une activité professionnelle qui lui laisse peu de temps pour s’occuper de son fils qu’elle confie à sa belle-sœur Hélène Mar et ses deux filles Desta et Menen.

Fin 1946, Desta et Menen s’installent à Londres avec leur jeune cousin. Desta épouse un danseur américain connu sous le nom de scène de Lee Halliday. Le trio de danse acrobatique, Desta, Menen et Lee se produisent à travers l’Europe jusqu’en 1949 sous le nom “Les Halliday’s”. Pour le petit Jean-Philippe, Lee Halliday est l’incarnation du rêve américain et va devenir son père de cœur. C’est en souvenir de ce père de cœur, que plus tard, Jean-Philippe prendra le pseudonyme de Johnny Hallyday.

Ses cousines inscrivent Jean-Philippe à l’école des enfants du spectacle. Il va suivre des cours par correspondance. Il apprend également la danse classique et suit des cours de théâtre. Il va aussi apprendre le violon mais va lui préférer la guitare.

En juin 1956, il monte pour la première fois sur scène en première partie du spectacle des “Halliday’s”. Il sera figurant pour le film “Les diaboliques” et tournera une publicité pour une marque de vêtements. C’est à l’âge de 14 ans qu’il découvre Elvis Presley et qu’il décide de devenir rockeur.

A partir de 1958, Johnny fréquente le “Golf-Drouot” qui va devenir le lieu culte du rock français. Il y fait la connaissance de Jacques Dutronc et d’Eddy Mitchell.

En janvier 1960, Johnny signe un contrat chez Vogue. Il enregistre son premier 45 tours “T’aimer follement”. L’accueil des radios est très défavorable, à l’exception d’Europe 1 et de l’émission “Salut les copains”. Il va faire sa première télé dans l’émission “L’école des vedettes”, parrainé par Line Renaud.

Le succès arrive rapidement avec la chanson “Souvenirs, souvenirs”. Johnny fait ses premiers galas en première partie de Sacha Distel. Ses prestations sont marquées par de nombreuses mini-émeutes, émaillées de multiples dégradations par ses admirateurs.

En juillet 1961, Johnny signe un contrat avec Philips et Johnny Stark devient son nouvel imprésario. En septembre 1961, il est le premier artiste de sa génération à se produire en vedette à l’Olympia. La chanson “Retiens la nuit” composée par Charles Aznavour et Georges Garvarentz, est un énorme succès. Les chansons “Laissez-nous twister”, “Pas cette chanson” ou encore “Elle est terrible” et surtout “L’idole des jeunes” vont faire de lui l’idole de toute une génération.

En juin 1963, il se produit pour un concert gratuit Place de la Nation aux côtés, notamment, de Sylvie Vartan, Richard Anthony et des Chats Sauvage. Johnny est ensuite la vedette du film “D’où viens-tu Johnny ?”. Les chansons du film “Pour moi la vie va commencer” et “Ma guitare” sont deux énormes succès de l’automne 1963. La chanson “Le pénitencier” sorti en 1964, sera l’un de ses plus grands succès.

Johnny se marie avec Sylvie Vartan le 12 avril 1965. C’est à ce moment-là qu’il évolue musicalement vers le rythm and blues. Son public est quelque peu dérouté et ses ventes de disques connaissent une forte baisse. Johnny en profite pour se produire dans plusieurs pays étrangers, notamment en Europe de l’Est.

Côté vie privée, rien ne va plus entre Johnny et Sylvie et la presse parle de séparation imminente et ce malgré la naissance de David en août 1966. Johnny, alors épuisé par le rythme des galas et profondément déprimé, tente de se suicider. Sa maison de disques Philips va sortir à ce moment-là le titre “Noir c’est noir” qui va devenir un énorme tube.

Après quelques semaines de convalescence, Johnny Hallyday chante à l’Olympia en novembre 1966. Cette représentation relance sa carrière. L’année s’achève avec un autre grand succès “Si j’étais un charpentier”. La séparation entre Sylvie et Johnny n’est plus d’actualité et le couple se produit à l’Olympia au printemps 1967.

Durant les année 70, Johnny enregistre de nombreux succès tels “Oh ! ma jolie Sarah”, “La musique que j’aime”, “J’ai un problème” en duo avec Sylvie Vartan, “Requiem pour un fou”, “Derrière l’amour”, sans oublier “Gabrielle” et “J’ai oublié de vivre”. Les plus grands auteurs compositeurs souhaitent composer pour lui tels Michel Mallory, Philippe Labro, François Reichenbach ou encore Jacques Revaux.

En novembre 1980, Sylvie et Johnny divorcent. Au printemps 1982, il entame une relation avec l’actrice Nathalie Baye qui lui donnera une fille, Laura née en novembre 1983.

Au printemps 1985, il enregistre l’album “Rock’n’roll attitude” écrit, composé et réalisé par Michel Berger. La chanson “Quelque chose de Tennessee” sera un énorme succès. Johnny se sépare de Nathalie Baye en 1986. Cette même année, il enregistre “Gang” écrit et réalisé par Jean-Jacques Goldman. Les chansons “J’oublierai ton nom” en duo avec Carmel, “Je te promets” ainsi que “Laura” seront d’énormes succès.

En 1989, Johnny tourne pour la télévision quatre épisodes de la série “David Lansky”. Durant les années 1990, le succès ne se dément pas. Il se produit régulièrement sur scène. En mars 1996, il épouse Laetitia Boudou de 32 ans sa cadette. En 1999, l’album “Sang pour sang”, composé et réalisé par son fils David va se vendre à 2 millions d’exemplaires.

Les années 2000 permettront à son public de l’applaudir notamment au pied de la Tour Eiffel devant plus de 500000 spectateurs. Il retrouvera avec plaisir l’Olympia pour 42 représentations durant l’été 2000. A ce stade de sa carrière, Johnny Hallyday est énormément populaire. Tous ses disques obtiennent des records de vente et chacune de ses tournées est un succès. En novembre 2005, Johnny quitte sa maison de disques “Philips” et signe un contrat avec “Warner”.

En 2013, pour ses 70 ans, Johnny part en tournée. Il chante trois soirs à Bercy. En 2014, Johnny chante avec Eddy Mitchell et Jacques Dutronc pour six représentations à Bercy sous le nom “Les vieilles canailles”. Cette même année sort son album “Rester vivant”. En 2016, il chante à nouveau à Bercy et part en tournée.

En mars 2017, Johnny Hallyday révèle être atteint d’un cancer au poumon. En juin 2017, Johnny Hallyday retrouve son public pour dix-sept dates avec la tournée des “Vieilles canailles” avec Eddy Mitchell et Jacques Dutronc. C’est à Carcassonne, le 5 juillet 2017 qu’il donne son tout dernier concert.

Au printemps 2017, Johnny a enregistré dix chansons pour un nouvel album ainsi qu’un duo avec Eddy Mitchell “C’est un rocker”. Johnny fera sa dernière apparition publique lors des obsèques de Mireille Darc le 1er septembre 2017.

Johnny Hallyday est décédé le 6 décembre 2017 à l’âge de 74 ans à son domicile de Marnes-la-Coquette. Un hommage populaire lui sera rendu le 9 décembre 2017. Il est inhumé le 11 décembre 2017 au cimetière de Lorient sur l’île de Saint-Barthélémy.

Johnny Hallyday, en 57 ans de carrière a vendu 110 millions de disques et enregistré plus de 1000 chansons. Il a obtenu 5 disques de diamant, 40 disques d’or, 22 disques de platine et 10 victoires de la musique.

Quelques grands succès de Michel Delpech :

– 62, nos quinze ans (1972)
– Ce lundi-là (1975)
– Chez Laurette (1965)
– Fan de toi (1972)
– Il voulait (1964)
– Inventaire 66 (1966)
– Je l’attendais (1974)
– Je pense à toi (1974)
– La vie, la vie (1971)
– Le blé en herbe (1971)
– Le chasseur (1974)
– Le Loir et Cher (1977)
– Les aveux (1973)
– Les divorcés (1973)
– Pour un flirt (1971)
– Quand j’étais chanteur (1975)
– Que Marianne était jolie (1972)
– Rimbaud chanterait (1973)
– Tu me fais planer (1975)
– Wight is Wight (1969)

Hommage à Michel Delpech :

Jean-Michel Delpech, dit Michel Delpech, était né le 26 janvier 1946 à Courbevoie. Il est décédé le 2 janvier 2016 à Puteaux. Michel Delpech était auteur-compositeur-interprète.

Michel Delpech était le fils de Bernard Delpech, chromeur de métaux, et de Christiane Josselin, femme au foyer. Il avait deux sœurs, Christine et Martine.

Alors qu’il était élève au lycée Camille-Pissarro de Pontoise, dans le Val-d’Oise, le jeune Jean-Michel crée son premier groupe en 1963.

En 1964, il enregistre son premier 45 tours sous le nom de Michel Delpech. C’est à ce moment-là qu’il va rencontrer le compositeur Roland Vincent avec qui il va collaborer jusqu’en 1972.

En 1965, Michel Delpech écrit les paroles de la chanson “Chez Laurette”. Roland Vincent en compose la musique. Il a écrit cette chanson en repensant à ses années de lycéen et au café où lui et ses camarades se retrouvaient après les cours. “Chez Laurette” fait connaître Michel Delpech. La chanson est largement diffusée à la radio. Cette même année, il participe à la comédie musicale “Copains-clopant” qui va lui permettre de rencontrer Chantal Simon qu’il épousera en 1966. La comédie musicale est un succès et reste six mois à l’affiche, d’abord au théâtre de la Michodière puis au théâtre du Gymnase à Paris.

En 1966, Michel Delpech enregistre “Inventaire 1966” et chante à l’Olympia, en première partie de Jacques Brel pour ses adieux à la scène.

En 1967, Johnny Stark l’engage pour la première partie des spectacles de Mireille Mathieu. Pendant deux ans, Michel Delpech va accompagner Mireille aux Etats-Unis ainsi qu’en URSS ou encore en Tchécoslovaquie.

Le grand prix du disque de la chanson française lui est décerné en 1968 pour “Il y a des jours où on ferait mieux de rester au lit”.

C’est à ce moment-là, que Michel Delpech signe avec la maison de disques “Barclay”. Les succès vont s’enchaîner en France ainsi que dans toute l’Europe tels “Wight is Wight” (1969), “Et Paul chantait Yesterday” (1970) ainsi que “Pour un flirt” (1971).

La chanson “Pour un flirt” devient rapidement un tube dans les pays francophones et aux Pays-Bas et se vend à plus d’un million deux cent mille exemplaires.

En 1973, Michel Delpech enregistre un autre de ses plus grands succès “Les divorcés”. La maison de disque “Barclay” avait hésité à l’époque à donner le feu vert à l’enregistrement de cette chanson qui se vendra à plusieurs centaines de milliers de 45 tours. Cette même année, le succès est encore au rendez-vous avec “Que Marianne était jolie”.

Michel Delpech est alors un artiste très populaire qui enchaîne les tubes tels “Le chasseur” (1974) ainsi que “Quand j’étais chanteur” (1975).

En 1977, il chante “Le Loir-et-Cher” et les habitants de ce département où se situe le berceau de sa famille.

Après son divorce, en 1976 avec son épouse Chantal Simon, Michel Delpech va connaître un période difficile durant laquelle, il sombrera dans la dépression.

C’est en 1983, qu’il rencontre Geneviève Garnier-Fabre, artiste peintre qu’il épouse en 1985. En 1985, Michel Delpech enregistre un nouvel album intitulé “Loin d’ici” qui marque son retour. Son public est heureux de le retrouver.

En 1989, sort une compilation de ses plus grands succès. De plus, il se produit régulièrement sur scène.

En 2004, sort son disque “Comme vous” et Michel Delpech repart en tournée. Il se produit aux Francofolies de La Rochelle et au Festival des Vieilles Charrues.

En 2006, il enregistre un album de duos de ses plus grand succès. Ce disque est un succès.

Michel Delpech se produit pour deux concerts au Grand Rex à Paris en mars 2004 avant de partir en tournée dans toute la France.

En 2011, il participe à la 6ème saison de la tournée “Age tendre et têtes de bois”. Il renouvelle l’aventure en 2012 pour la 7ème saison.

En mars 2013, Michel Delpech est contraint d’annuler plusieurs de ses concerts pour des raisons de santé à la suite d’un cancer de la langue et de la gorge. En 2014, il évoque la mort dans la chanson “La fin du chemin”.

Son livre “Vivre”, dans lequel il évoque son cancer et ce que cette maladie a changé en lui sort en mars 2015.

Michel Delpech est décédé le 2 janvier 2016 à 21 h 30, à l’hôpital de Puteaux après un long et courageux combat contre la maladie.

Ses obsèques ont été célébrés le 8 janvier en l’église Saint-Sulpice, à Paris avant d’être inhumé au cimetière du Père-Lachaise.

Michel Delpech était un chanteur populaire. Le public n’oubliera pas sa gentillesse et son sourire. Il avait su tout au long de sa carrière chanter la vie des gens avec une vrai douceur et ses chansons resteront à jamais dans notre mémoire.

Pin It on Pinterest

Share This