La programmation de Jazz à Vienne 2018, qui aura lieu du 28 juin au 13 juillet, a été annoncée le 20 mars dernier.

 

Belle programmation !!!

 

On ne commencera peut-être pas au mieux avec Earth Wind and Fire Experience qui nous avait laissé sur notre faim au même endroit il y a quelques années avec sa funk (et non son funk…) quand même très formatée et surproduite. En revanche, on peut compter sur la Malka Family reformée pour assurer l’intérêt de cette première soirée.

 

Melody Gardot !  Une valeur sûre toujours excellente sur scène. Et en première partie, on aura le projet Jazz Loves Disney qui aura déjà été présenté aux scolaires la veille au matin…. Avec du beau monde : Hugh Coltman, China Moses …

 

Soirée féminine le samedi 30 avec Imany et Selah Sue en acoustique.

 

Soirée guitares le 2 juillet avec l’un des trois guitar heros du rock anglais des 70’s, Jeff Beck (les deux autres étant bien sûr Clapton et Page…). Les incursions de Jeff Beck dans le jazz ne sont pas nouvelles. Rappelons-nous son ‘Live with Jan Hammer Group’  par exemple, vieux de plus de 40 ans ! La première partie est à ne manquer sous aucun prétexte pour les amateurs de guitares électriques. En effet, l’anglaise Joanne Shaw Taylor est capable de produire de véritables tornades sonores dès qu’elle part en solo, rappelant presque par moment Steve Ray Vaughan…

 

La soirée Marcus Miller et Rhoda Scott du 3 juillet s’annonce sous les meilleurs auspices au vu du récent concert de  Marcus Miller au Radiant.

 

Grosse soirée ‘New Génération’ en perspective pour 4 juillet avec rien de moins que R+R=Now (avec Robert Glasper, Christian Scott…), Cory Henry (de Snarky Puppy) et ses Funk Apostles et le jazz hip-hop de BadBadnotGood.

 

Avishaï Cohen et Ron Carter le 5 juillet sera une belle soirée de jazz…. ‘pour amateur de jazz’ qui ravira les puristes.

 

Le 6 juillet, soirée Afrique qui devrait sacrément pulser. On fait le grand écart géographique puisqu’on a aussi bien l’Afrique de l’Ouest avec Youssou’N’Dour et Rokia Traoré que l’Afrique de l’Est avec Mulatu Astatké.

 

Enorme soirée hip-hop en perspective le samedi 7 juillet avec rien de moins que la reformation de Black Star, mais version live band,  accompagné par l’Hypnotic Brass Band, Guts (aussi en live band) et Tank and the Bangas qui, bien que venant de la Nouvelle Orleans n’est pas Dirty South, mais soul, funk, hip-hop et bounce. Cette soirée devrait même être supérieure à celle de l’an dernier avec De La Soul.

 

On revient à des choses plus classiques le 8 avec une soirée brésilienne avec Gilberto Gil et Hermeto Pascoal.

 

Le 9, on pourra apprécier le projet Queen of Sheba d’Angelique Kidjo et Ibrahim Maalouf et l’excellent trompettiste Ambrose Akinmusire qui a produit un magnifique concert lors du dernier Festival Un Doua de Jazz.

 

Traditionnelle nuit du blues le 10…. En fait, pas si traditionnelle que ça puisque bien centrée sur la nouvelle génération, Lucky Peterson étant précédé de Sugaray Rayford et Marquise Know ! On prend le pari que ce sera une superbe nuit du blues.

 

Le 11 juillet, c’est soirée ‘French Touch’ avec Thomas de Pourquery Supersonic et ……….   Magma. On devrait être autant dans le rock prog que dans le jazz et voyager vers Saturne et Kobaïa …. Et Didier Lockwood, récemment disparu, ayant joué dans Magma, on peut s’attendre à un hommage.

 

Le 12, Gregory Porter qui joue du Nat King Cole avec l’Orchestre National de Lyon, devrait être un beau moment de jazz vocal. Et le trompettiste Roy Hargrove devrait ouvrir la soirée au mieux.

 

Le  13, c’est la traditionnelle All Night Jazz. Avec entre autres Morcheeba, Dhaffer Youssef et Electro Deluxe. Grosse fête finale en perspective.

 

Du côté du Club de Minuit et du Jazzmix, mis à part Dom Le Nena qu’on a vue avec Rosemary Standley……….. on ne connait encore personne ! Et c’est tant mieux car ça veut dire que ces afters jouent pleinement leurs rôles de ‘Scènes Découvertes’  et de promotion de la nouvelle génération. D’autant plus que lorsqu’on cherche sur le web des informations sur tous ces musiciens qu’on ne connait pas encore, on se dit qu’il ne faudra manquer aucune de ces soirées…..

 

 

Et Cybèle ? Il s’y passe tellement de concerts qu’on ne peut pas tout citer. Mais on a repéré dans le programme Foehn Trio, Nox 3, Fabrice Tarel, Pat Kalla, Supa Dupa, Armel Dupas, Giovanni Mirabassi, Palm Unit (le nouveau projet de Lionel Martin), Suissa XXL….

 

Et n’oublions pas l’albanaise Elina Duni aux Musaïques…., les expos, la foire aux disques, la Caravan Jazz…. Et les bons restaurants viennois !

 

Bref, on ne va pas s’ennuyer durant toute la quinzaine.

 

Site web de Jazz à Vienne : http://www.jazzavienne.com/

Pin It on Pinterest

Share This