Encore une belle soirée à Jazz à Vienne, et sous une météo clémente !

 

La soirée commençait avec le père fondateur de l’éthiojazz, Mulatu Astatké. Un bon concert, avec des percussions, de l’improvisation, et bien sûr des rythmes éthiopiens qui pour nous, sonnent bien singuliers.

 

 

 

 

 

 

 

Rokia Traoré a produit un concert très dynamique, très différent de son concert dessiné de la veille. De l’énergie, des danses endiablées, des rythmes qui font se lever et danser, et un son électrique. Donc une musique au confluent des musiques mandingues et du rock. A certains moments, les rythmes des morceaux évoquaient aussi ceux du blues touareg….

 

 

 

 

 

 

 

 

Youssou NDour a produit un bon concert, au confluent des musiques d’Afrique de l’Ouest, de la pop et du reggae. Nous n’avons pas vu la fin de son concert pour pouvoir aller au Jazzmix, mais ce que nous avons vu ne dégageait pas la même énergie et la même intensité que le show de Rokia Traoré…….

 

 

 

 

 

 

 

Les anglais de Ruby Rushton jouaient au Jazzmix. La musique de ce sextet anglais pourrait être qualifiée de groove car elle fusionne afrobeat, jazz fusion, et rythmes hip-hop. Recommandé !

 

 

 

 

 

 

 

Pour écouter le point presse avec Rokia Traoré animé par le journaliste de France-Inter Soro Solo, cliquer sur :

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour écouter le point presse avec Mulatu Astatké animé par le journaliste de France-Inter Soro Solo, cliquer sur :

 

 

 

 

 

 

 

 

Site web de Jazz à Vienne : http://www.jazzavienne.com/

Pin It on Pinterest

Share This