Jazz à Vienne 2017 s’est terminé avec une belle soirée avec une météo parfaite.

 

C’était la traditionnelle All Night Jazz finale, jusqu’à la fin de la nuit.

 

Amaury Faye Trio ouvrait. Du beau piano, à la fois écrit et improvisé, de facture assez jazz classique.

 

Changement complet avec Keziah Jones ! Un concert bien électrique, avec une basse tendue comme un nerf de bœuf, des guitares funky,  une batterie qui claque fort … avec beaucoup de passages instrumentaux et aussi d’ailleurs une reprise du ‘All Along The Watchtower’ de Dylan proche de la reprise qu’Hendrix en avait fait.

 

Beaucoup moins d’énergie avec Seu Jorge qui jouait seul à la guitare des morceaux de David Bowie. Mais un moment de quiétude. En 2004, il avait joué ces morceaux ainsi dans le film ‘A Life Aquatic’ de Wes Anderson. Bowie étant récemment décédé, il lui rend un hommage à travers une série de concerts qui passait donc par Jazz à Vienne. Bien entendu, ses reprises sont en portugais. C’est surtout la période 67-73 de Bowie qui est couverte, donc les périodes pop-folk-psyché et glam.

 

Retour à l’énergie avec d’autres brésiliens, le groupe Bixiga 70, polyrythmique et avec beaucoup de cuivres et de percussions. Ca bougeait beaucoup dans la fosse.

 

La soirée se poursuivait avec Con Brio et Guillaume Perret qu’on n’a pas pu voir car il fallait  partir tôt le lendemain matin…  Mais ce qu’on sait de ces musiciens laisse penser que le final devait être beau !

 

Pour écouter le point presse à Jazz à Vienne avec Keziah Jones, animé par Robert Lapassade, cliquer sur :

 

 

Pour écouter le point presse à Jazz à Vienne avec Guillaume Perret, animé par Robert Lapassade, cliquer sur :

 

 

Pour écouter le point presse à Jazz à Vienne avec Con Brio (partiel), animé par Robert Lapassade, cliquer sur :

 

 

Site web de Jazz à Vienne : http://www.jazzavienne.com/

Pin It on Pinterest

Share This