C’est une belle soirée de blues largement centrée sur la nouvelle génération du blues noir américain que Jazz à Vienne nous a proposée.

 

En fait, dès l’après-midi, à Cybèle, il y avait des concerts à ne pas manquer. En particulier, celui de Toronzo Cannon, qui jouait à Cybèle à 19 h, mais aussi au Club de Minuit. Ce guitariste, qui ne vit pas de sa musique (il tourne pendant ses congés et est chauffeur de bus à Chicago), joue un blues-rock très électrique, dans lequel on reconnaît les influences des plus grands guitaristes de blues : Hendrix, Buddy Guy, Stevie Ray Vaughan… Impressionnant de feeling, il ne tombe jamais dans la démonstration de virtuosité, même s’il en a une très évidente.

 

 

 

 

 

 

 

Au Théâtre Antique, c’est Marquise Knox qui ouvrait. Il nous a proposé un blues électrique plein de feeling, avec un phrasé de guitare très fluide. Sa setlist comprenait aussi bien des compositions de lui que des reprises : ‘Walking The Dog’, ‘Commit a crime’.

 

 

 

 

 

 

 

Sugaray Rayford qui jouait ensuite a une voix impressionnante, puissante et chaleureuse. Son concert n’était pas purement blues, mais aussi très soul et rythm’n’blues. Et avec du ‘gros son’ ! On pourrait penser par moment au Warren Haynes Band (Warren Haynes qu’on espère d’ailleurs voir un jour sur la scène de Jazz à Vienne…).

 

 

 

 

 

 

 

Lucky Peterson est encore en pleine forme musicale. Et il ne joue pas que de la guitare, mais aussi des claviers. Son set était très énergique, et pas seulement blues, mais aussi soul et rythm’n’blues, et même pas moment funky. On a eu un instrumental impressionnant qui citait clairement le ‘Scuttle Buttin’ de Stevie Ray Vaughan. Bien sûr, sa version n’était pas aussi énorme que celle de SRV, mais quand même, il faut du culot et du talent pour s’attaquer un tel morceau. On a eu aussi un ‘Johnny Be Goode’ instrumental ! Et une descente dans la fosse de Lucky Peterson… Au final, un concert de Lucky Peterson bien meilleur que celui qu’on avait vu au Transbordeur il y a quelques années.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour écouter le point presse avec Toronzo Cannon, animé par Eric Doidy, cliquer sur :

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour écouter le point presse avec Sugaray Rayford, animé par Eric Doidy, cliquer sur :

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour écouter le point presse avec Marquise Knox, animé par Eric Doidy, cliquer sur :

 

 

 

 

Site web de Jazz à Vienne : http://www.jazzavienne.com/

Pin It on Pinterest

Share This